TFE

TFE - Soins relationnels et Locked-In-Syndrome

par .

En juin 2015, Alix Dounont, alors étudiante en soins infirmiers à l'Institut de Formation en Soins Infirmiers de Pontivy (promotion 2012-2015) a soutenu avec succès son travail de fin d'études sur la thématique suivante : « Les soins relationnels chez un patient atteint d’un Locked-In-Syndrome ». Elle souhaite aujourd’hui le partager avec la communauté d’Infirmiers.com et nous l'en remercions.

patient alité perfusé

En quoi les émotions des soignants peuvent-elles influencer leur attitude professionnelle au cours d’une prise en soin de qualité chez un patient atteint d’un Locked-In-Syndrome ?

Alix débute ainsi son travail de recherche : « Alors que j'étais étudiante en troisième année en soins infirmiers, je me suis rendu compte que mon point de vue concernant la prise en charge des patients dans les services avait changé par rapport à l’idée que je m’étais faite du métier d’infirmière lorsque j’ai commencé mes études. Je portais une grande importance à l’aspect technique de la profession sans mettre l’accent sur les soins relationnels. Or, il y a parfois des patients qui possèdent une communication défaillante. Il faut tout mettre en oeuvre pour que nous puissions les comprendre ou pour qu’ils puissent communiquer. Je me suis donc centrée sur la prise en charge clinique des patients grâce aux différents cours apportés à l’IFSI (Institut de Formation en Soins Infirmiers). Plus j’avançais dans la formation et plus les soins relationnels devenaient importants. Ils font partie intégrante de notre formation car ils sont présents dans chaque prise en soin et dans n’importe quel service. La communication prend une place importante pour l’infirmière et c’est pourquoi notre métier est finalement basé sur la prise en charge et l’accompagnement autant physique que psychologique.

C’est lors d’un stage en troisième année que j’ai découvert un service de rééducation et de réadaptation neurologique. Les patients admis dans l’unité de soins sont pris en charge par les soignants pour des accidents vasculaires cérébraux, des traumatismes crâniens, des maladies neurologiques dégénératives. J’ai rencontré de nombreuses pathologies que je ne connaissais pas auparavant, notamment le Locked-In-Syndrome (LIS). Trois patients atteints de ce syndrome sont présents lorsque je commence le stage. Cette pathologie m’a énormément intriguée et je me suis posé beaucoup de questions, tant sur la prise en charge pluridisciplinaire que sur la maladie en elle-même et ses conséquences. Pour en apprendre davantage, je décide, en accord avec l’équipe soignante, de prendre en charge un des patients LIS. C’est pourquoi j’ai décidé d’analyser une situation en lien avec la prise en soin infirmière d’un patient Locked-In-Syndrome.

En analysant le terme de « prendre soin », je n’imaginais pas à quel point la singularité des soins pouvait apporter, tant sur le plan professionnel que sur le plan personnel du soignant, et sur la qualité de la prise en charge du patient. Ce terme permet de dire que l’infirmier n’est pas un professionnel exécutif mais bien une personne compétente qui possède des qualités dans les relations interpersonnelles. Elle se doit de créer un climat de confiance dans la relation avec le patient pour permettre de...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)