AU COEUR DU METIER

Didier Borniche, 3e président de l’Ordre national des infirmiers

Cet article fait partie du dossier :

ONI

    Précédent Suivant

Didier Borniche, infirmier de dialyse au CHU de Rouen, a été élu président de l'ONI à l'issue du Conseil national du 13 septembre 2011 et réélu le 17 décembre 2013.

Le Président Borniche à l’heure de la restructuration de l’ONI

Président par intérim depuis le 29 juillet 2011, à la suite de David Vasseur, lui-même successeur de Dominique Le Boeuf après sa démission le 8 juillet 2011, Didier Borniche, infirmier de dialyse au CHU de Rouen, a été élu président de l'ONI à l'issue du Conseil national du 13 septembre 2011. Il est à l'initiative d'un plan de restructuration « drastique » qui visait au retour à l'équilibre financier de l'ONI au printemps 2012.

Le mandat de Didier Borniche est difficile, devant (re)conquérir la confiance de la profession infirmière et restaurer l’image, très dégradée, de l’ONI lors de sa prise de fonction. Il l’a affirmé d’emblée : « l'Ordre est une chance pour fédérer l'ensemble des énergies et travailler tous ensemble à l'unification, la valorisation et l'autonomie de la profession et qu'en la matière le ménage à trois - syndicats, associations professionnelles, ONI - est possible et, au-delà, souhaitable ». « Pourquoi s'opposer lorsque l'on peut tous œuvrer au service d'une même cause, sans concurrence et en bonne intelligence ? ».

Didier Borniche poursuit donc les missions de l’ONI et fort d’une réorganisation de la structure ordinale et d’une reprise en main de son budget qui enregistrait un déficit abyssal, il fait face aujourd’hui à un gouvernement socialiste peu motivé à pérenniser la structure ordinale infirmière. Les discussions avec Marisol Touraine ne sont pas simples, la ministre des Affaires sociales et de la Santé ne cessant de jeter « le chaud et le froid » sur le sujet, ayant en tête une proposition de loi...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (5)

mimicra

Avatar de l'utilisateur

98 commentaires

#6

Modération

Quitte à ce que mon message précédent soit modéré, autant tout supprimer.
Car en aucun cas je n'aurais l'envie et la volonté de poster un message qui liste vos articles ordinaux.

Mon message n'était pas ce "pauvre listing" que vous en avez fait.

Merci donc de le supprimer, puisqu'il est vidé de son contenu


D'autre part, lorsqu'une mise à jour d'un article est fait, alors que ledit article est publié autant être explicite non ?

Vous avez, je pense, trop gouté au manque de communication ordinale.
Votre intervention pour préciser cela prouve bien que vos actions dans le non dit ne sont pas claires.

(P.S. que sont donc devenu les fameux commentaires de l'époque alors ?)

Bref, je pars à la plage....

Aurélie TRENTESSE

Avatar de l'utilisateur

11 commentaires

#5

Mise à jour

Une mise à jour de l'article qui parlait de l'ONI a été faite pour la refonte. Cet article a été divisé en plusieurs parties et contient les mêmes informations actualisées, d'où la "publication" de ces quatre articles.

loulic

Avatar de l'utilisateur

258 commentaires

#3

Merci !

Mme Fabergeas hagiographe officielle de saint borniche ?

Rien sur le fait que M Borniche ait fait partie du CNOI dès le début et qu'il ai participé à la politique de ses prédécesseurs ?

eusèbe

Avatar de l'utilisateur

499 commentaires

#2

Game of thrones.

La conquête du trône est lancée et le jeu consiste à se montrer le plus persuasif et surtout le plus efficace. Y auraient-ils d'autres candidats que le futur sortant ? En tout cas, il montre déjà ses soutiens et ne cache pas ses ambitions...

eusèbe

Avatar de l'utilisateur

499 commentaires

#1

Allons, un peu de sérieux !

Il est temps de se ressaisir à infirmier.com : que signifie ce culte de la personnalité et cette façon de glorifier l'ordre infirmier ?

Quels peuvent être les bénéfices secondaires pour infirmier.com de publier de tels trucs ?

L'ordre de borniche n'arrive donc plus à se faire entendre pour être obligé de passer par les "journalistes" de ce site ?

Vraiment, tout cela est pathétique...