EMPLOI

"Un métier riche en rencontres"

Publié le 21/03/2016
diete regime taille

diete regime taille

logo dietplus

logo dietplus

Cécile Bense

Cécile Bense

Ancienne infirmière, Cécile Bense a ouvert son centre dietplus à Coulommiers (Seine-et-Marne) en septembre 2014. Au sein de ce réseau de franchise comptant plus de 100 implantations en France, plusieurs soignantes se sont reconverties. Cécile Bense revient sur les points de rapprochement entre son métier d'hier et celui qu'elle exerce désormais : coach en rééquilibrage alimentaire.

Cet article est une publi-information de dietplus

Pourquoi avoir quitté votre métier d'infirmière ?

Après avoir travaillé pendant 3 ans au sein d'un Ehpad, auprès de patients atteints de la maladie d'Alzheimer, je voulais changer de rythme de travail, gagner en confort de vie ainsi qu'en indépendance.

Comment êtes-vous devenue coach en rééquilibrage alimentaire dietplus ?

J'ai connu l'existence de dietplus par le biais du centre de Montereau, qui se trouve être dirigé par une ancienne infirmière. Parmi mes connaissances, plusieurs personnes y étaient suivies, puis j'y ai moi-même suivi un programme. J'ai alors découvert que le métier de coach en rééquilibrage alimentaire dietplus et celui d'infirmière s'appuyaient sur des valeurs identiques, notamment la relation d'aide et l'écoute.

A votre tour, vous avez ouvert votre centre dietplus. Quel bilan en dressez-vous après un an et demi d'activité ?

Au début, cela demandait de l'investissement en temps, mais une fois le rythme de croisière atteint, j'ai gagné en qualité de vie. Mon centre fonctionnant bien, j'ai pu embaucher une employée et donc déléguer certaines de mes tâches, ce que je n'aurais pas pu faire si j'avais choisi de devenir infirmière libérale. Le fait de travailler à mon compte me permet de pouvoir ajuster mon planning.

Et sur le plan du travail quotidien, quelles sont les différences par rapport à votre métier précédent ?

Il y a moins de manutention à faire, moins d'efforts physiques à fournir. Et cela reste un métier riche en rencontres et intéressant en termes de contact humain. Sur le plan financier, mes revenus se sont améliorés.

Existe-t-il des qualités communes entre les deux métiers ?

Oui, car avec dietplus, je développe des capacités acquises pendant ma formation d'infirmière. La relation d'aide et l'écoute active me permettent d'accompagner les clients pour les mener vers leur objectif. En tant que coach dietplus, comme en tant qu'infirmière, il faut savoir s'intéresser aux autres et se montrer dynamique !

dietplus en pratique

Créé en 2010 et ouvert à la franchise en 2011, le concept dietplus, basé sur le coaching en rééquilibrage alimentaire, répond à un problème de santé publique de plus en plus préoccupant, qui concerne un Français sur deux : le surpoids. En 2015, 20 000 personnes ont perdu du poids grâce à dietplus. Le protocole, simple à assimiler et à appliquer, s'appuie sur trois piliers : un bilan nutritionnel personnalisé ; un suivi hebdomadaire ; la préconisation de compléments alimentaires exclusifs, 100 % naturels et produits en France. Toute personne dynamique et motivée peut devenir coach en rééquilibrage alimentaire dietplus. L'enseigne dispense à ses franchisés une formation spécifique et met à leur disposition de nombreux supports pédagogiques et pratiques. Pour ouvrir un centre dietplus, un investissement total de 50 000 à 70 000 € HT est à prévoir, dont 20 000 € d'apport personnel. Pour le plus grand nombre de franchisés, un retour rapide sur investissement est constaté.

Pour davantage d'informations, n'hésitez pas à contacter la franchise dietplus :

dietplus sera présent aux 3es Journées nationales des infirmiers libéraux, les 31 mars et 1er avril 2016.


Source : infirmiers.com