MODES D'EXERCICE

FPH : les salaires infirmiers revus à la hausse

par .

Cet article fait partie du dossier:

Fonction Publique

    Suivant

À la suite de la publication des premiers textes du protocole parcours professionnels, carrières et rémunérations (PPCR) pour la fonction publique hospitalière (FPH), le 21 mai 2016, les infirmiers bénéficient de nouveaux classements et échelonnements indiciaires, rimant avec revalorisation de leur rémunération. Explications.

équipe infirmiers

Les infirmiers de la fonction publique hospitalière devraient toucher 100 à 200 euros en plus dans les trois années à venir.

Le 21 mai 2016, 21 textes d'application du protocole parcours professionnels, carrières et rémunérations (PPCR) pour la fonction publique hospitalière (FPH) ont été publiés au Journal Officiel (JO). Ces différents décrets et arrêtés visent à mettre en œuvre un processus de revalorisation des salaires et carrières des personnels paramédicaux et sociaux, et notamment ceux des infirmiers. Certaines dispositions sont d'ores et déjà en vigueur, parfois de façon rétroactive à compter du 1er janvier 2016, mais d'autres s'appliqueront à partir du 1er janvier 2017.

Une meilleure rémunération pour les infirmiers

En plus de ces nouvelles grilles indiciaires, les infirmiers bénéficieront également de la hausse du point d'indice de 1,2 % qui s'effectuera en deux temps : +0,6% au 1er juillet 2016 et +0,6% au 1er février 2017. La valeur annuelle du traitement afférent à l'indice 100 majoré passera ainsi à 5 589,69 euros à partir du 1er juillet 2016, puis à 5 623,23 euros dès le 1er février 2017 -elle est actuellement à 5 556,35 depuis 20101.

Grades

Indices Bruts

à compter du 1er janvier 2016

Indices bruts

à compter du 1er janvier 2017

Indices Bruts

à compter du 1er janvier 2018

Indices Bruts

à compter du 1er janvier 2019

Premier grade

IDE

385-685

ex : en début de carrière, un IDE touche 1 634 euros brut mensuel

420-702 441-713

444-714

ex : en début de carrière, un IDE devrait gagner 1 828 euros brut mensuel

Deuxième grade

IDE-IBODE-IPDE

449-736 476-743 480-747 489-761

Troisième grade

IBODE-IPDE-IADE

465-772

ex : en fin de carrière, les IBODE et IPDE gagnent actuellement 2 940 euros brut mensuel

499-779 502-790

506-801

ex : en fin de carrièrel les IBODE et IPDE devraient toucher 3 083 euros brut mensuel

Quatrième grade

IADE

631-785 653-793 657-810 663-821

Classement indiciaire applicable au corps des infirmiers en soins généraux et spécialisés de la fonction publique hospitalière – Catégorie A

Concrètement, alors qu'un infirmier de soins généraux en début de carrière (premier échelon du premier grade), en catégorie A, gagnait, au 1er janvier 2016, 1 634 euros brut mensuel, son salaire s'élèvera à 1 828 euros brut mensuel à partir du 1er janvier 2019. En fin de carrière (dernier échelon du deuxième grade), à partir de 2019, un infirmier pourra toucher 2 938 euros, contre 2 815 euros actuellement.

Les infirmiers spécialisés vont également voir leur salaire augmenter. Ainsi, un infirmier de bloc opératoire (IBODE) ou puériculteur diplômé d'État (IPDE), en début de carrière (deuxième grade, premier échelon), qui touche actuellement 1 824 euros bruts mensuels, touchera 1 978 euros à compter du 1er janvier 2019. En fin de carrière (dernier échelon du Grade 3), le salaire d'un IBODE ou d'un IPDE pourra atteindre 3 083 euros, contre 2 940 euros à ce jour. Quant aux infirmiers anesthésistes diplômés d'État (IADE) en début de carrière (premier échelon du Grade 3), ils pourront gagner, à compter du 1er janvier 2019, 2 043 euros brut mensuel, contre 1885 actuellement. En fin de carrière (dernier échelon du quatrième grade), leur salaire passera de 2 991 euros au 1er janvier 2016 à 3 154 euros brut mensuel dès le 1er janvier 2019.

Grades

Indices Bruts

à compter du 1er janvier 2016

Indices Bruts

à compter du 1er janvier 2017

Indices Bruts

à compter du 1er janvier 2018

Classe normale 358-621 377-631 389-638
Classe supérieure 498-683 508-701 518-707

Classement indiciaire des personnels infirmiers régis par le décret n° 88-1077 du 30 novembre 1988 (corps en extinction).

Pour les infirmiers ayant opté, lors du droit d'option, pour un maintien en catégorie active (B), leur salaire, en fin de carrière, (dernier échelon de la classe supérieure) passera de 2 630 euros au 1er janvier 2016 à 2 751 euros brut mensuel à partir du 1er janvier 2018.

Grades

Indices Bruts

à compter du 1er janvier 2016

Indices Bruts

à compter du 1er janvier 2017

Indices Bruts

à compter du 1er janvier 2018

Indices Bruts

à compter du 1er janvier 2019

Cade de santé paramédical 521-807 531-815 538-822 541-830
Cadre supérieur de santé paramédical 664-906 672-914 676-928 680-940

Classement indiciaire applicable au corps des cadres de santé paramédicaux de la fonction publique hospitalière.

Grades

Indices Bruts

à compter du 1er janvier 2016

Indices Bruts

à compter du 1er janvier 2017

Indices Bruts

à compter du 1er janvier 2018

Indices Bruts

à compter du 1er janvier 2019

Cade de santé 436-744 444-752 446-757 450-767
Cadre supérieur de santé 630-785 638-793 642-793 642-811

Classement indiciaire applicable au corps des cadres de santé de la fonction publique hospitalière (en voie d'extinction).

La rémunération des cadres (supérieurs) de santé et cadres de santé paramédicaux sera elle aussi réévaluée. Un cadre de santé paramédical en début de carrière touche actuellement 2 070 euros. À compter du 1er janvier 2019, son salaire s'élèvera à 2 156 euros.

Soulignons qu'afin de rééquilibrer les régimes indemnitaire et indiciaire, un abattement interviendra sur les montants bruts des primes et indemnités perçues par les fonctionnaires en activité ou en position de détachement sur un emploi conduisant à une pension CNRACL. Le montant maximal brut annuel de cet abattement est de 167 euros en 2016, et 389 euros à partir de 2017. Malgré cela, les infirmiers exerçant dans la fonction publique hospitalière devraient, dans les années à venir, toucher entre 100 et 200 euros en plus par mois.

Note

  1. Le traitement brut mensuel (TBM) est calculé selon la formule suivante : TBM = (IM x valeur annuelle du traitement de l'IM 100) / 1200.
Creative Commons License

Aurélie TRENTESSE  Journaliste aurelie.trentesse@infirmiers.com @ATrentesse

Retour au sommaire du dossier Fonction Publique

Publicité

Commentaires (9)

Ju-lee

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#9

Triste

Bonjour, il n'y a que moi que ça choque, que le salaire d'une infirmière soit de 1200 ou 1300e?

Myrtilles

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#8

Enfumage

Comme d'habitude, on se fait enfumer en affichant des chiffres ronflants, mais en creusant un peu on perd de l'argent (augmentation du coût de la vie - pseudo augmentation de salaire = chiffre négatif)

f@b53

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#7

Merci

Merci pour cette analyse. Vous auriez dû rédiger l'article, les "jusqu'à 200 euros" annoncé dans l'article de base (modifié depuis) laissait juste rêveur...

dalex1999

Avatar de l'utilisateur

31 commentaires

#6

Informez vous avant de critiquer!

Mais que de propos inexacts et infondés en si peu de temps (et de réflexion?).

Premièrement: votre salaire n'est pas calculé sur l'échelon.. mais sur l'indice majoré! qui lui est progressivement augmenté en parallèle de limitation de certaines primes.
Deux conséquences:
-Reculer d'un échelon, être reclassé, c'est permettre de monter plus haut en fin de carrière! Donc oui, c'est bien de "perdre un échelon"! (rappel: c'est l'indice majoré qui détermine le traitement de base!!)
-Jusque fin 2017, pas de hausse de salaire net, mais intégration dans le salaire de base, qui sert de calcul à cotre futur retraite, d'une partie des primes. Et après, réelle et indiscutable hausse (modérée) de salaire: 8 à 10 points au total, soit une quarantaine d'euros mensuelle.

Donc arrêtez de critiquer, c'est une BONNE chose, que vous pourrez constater plus tard, lors du calcul de votre pension...
On peut toujours vouloir plus, moi le premier, mais il ne faut pas pour autant inventer et critiquer sans savoir! Et savoir dire, que oui, des fois, des réformes sont bonnes!

lbamelie

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#5

poudre aux yeux???

si j'ai bien compris on baisse encore d'un échelon, on nous a déjà fait le coup avec la réforme précédente....
A ce rythme la, je ne verrais jamais le dernier échelon !!!

chg

Avatar de l'utilisateur

34 commentaires

#4

et dans le privé ?

Dans la cc 66 l' IDE commence à echelon 446 x 3.79 = 1690.34 brut sans revalorisation depuis 2013. C'est le coef pour internat donc horaires decalés et w end comme à l'hopital.
Les négociations de cette convention prévoient de baisser les salaires sur l'ancienneté avec blocage à 15 ans exercices alors qu actuellement c'est 30 ans.
A suivre .

f@b53

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#3

Baisse d'échelon

@dan65, clairement vous n'avez pas tout saisi ! C'est autre chose l'augmentation du point d'indice.

En lisant aussi les décrets, il y a une belle baisse d'échelon à partir de janvier 2017. On descend tous de 1 échelon.

https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2016/5/19/AFSH1600996D/jo/texte

Donc en fait on monte pour mieux baisser, on se moque de qui ?

loulic

Avatar de l'utilisateur

278 commentaires

#2

avec ou sans gravier ?

"rémunération Catégorie A :
- Augmentation de 9 points = + 41,63 euros / mois
- Diminution des primes équivalentes (7 points) = - 32,38 euros / mois
- Soit un gain de 9,26 euros / mois"

http://www.sudsantesociaux.org/ppcr-kezako.html

Ca aurait été sympa d'avoir un site spécialisé pour les infirmier qui puisse nous faire des analyses, non ?

Au lieu de simplement relayer des dépêches et autres ...

dan65

Avatar de l'utilisateur

36 commentaires

#1

trop bien !

un point d'indice qui n'a pas bougé depuis 2010 et Aurélie nous annonce la panacée : +1.2 % en deux fois !!! On pourrait éviter ces tableaux abscons et dire que 4.63 € X 1.2% = +/- 4.70 € (pas de calculatrice sur moi). Je m'en voudrais d'avoir raté ça...
Merci MST !