LIVRE

A lire - Relation soignant/soigné : ce qui en constitue son vocabulaire...

par .

Cet article fait partie du dossier :

Livres de la rédaction

C'est désormais un rituel, chaque année, Christine Paillard, Docteure en sciences du langage, titulaire d'un master en Sciences de l’Education et  documentaliste en IFSI - entre autres ! -  nous propose une version enrichie et « élargie » de son Dictionnaire des concepts en soins infirmiers. Cette 3e édition ne déroge pas à la règle : 568 pages, 692 définitions, 1881 références bibliographiques, 1508 citations… du lourd au propre, comme au figuré !

page dictionnaire définition

Un ouvrage précieux et donc indispensable pour tout soignant en devenir ou en exercice…

Soulignons d'emblée qu'élaborer un tel dictionnaire a demandé de prendre en compte plusieurs aspects incontournables de la formation infirmière, comme le contexte technologique, interdisciplinaire, psychologique, terminologique et documentaire, et ce, pour restituer les facettes d'un métier varié et évolutif. Les étudiants infirmiers demandent toujours de nouveaux concepts pour définir les différentes dimensions de la relation soignant-soigné. En effet, les interactions sont au coeur de leurs cadres de références théoriques et ce, dans tous les domaines (douleur, chirurgie, soins palliatifs, pédiatrie, santé mentale, gérontologie, santé publique, urgences…). Répondre à ces besoins lexicographiques nécessite donc une actualisation permanente d’articles, d’ouvrages interdisciplinaires (sociologie, psychologie, législation, éthique…), ce que je m'efforce à faire à l'occasion d'une nouvelle édition nous explique Christine Paillard, auteur de ce Dictionnaire des concepts en soins infirmiers qui voit ici sa troisième édition aboutie. 331 entrées et 361 sous-entrées sont proposées, ce qui correspond à 692 définitions sans que cet ouvrage soit un dictionnaire de noms propres. Le lecteur y trouvera une trentaine de nouvelles définitions (Amour, Haine, Hypnose, Homophobie, Mensonge, Plagiat, Vérité, Vitalisme, Silence, Soi, Soins traditionnels…) étayées et enrichies par de nouveaux collaborateurs comme Anne Muller (Apprentissages informels, Savoirs implicites)1, Anne Perraut-Soliveres (Infirmières de nuit)2, Christophe Debout (Pratiques avancées)3, Michel Nadot (Discipline infirmière, Médiation de santé)4, Eliane Bautzer (Théories du  Care et Cure…)5, Régis Aubry (Sédation profonde, Suicide assisté...).Il y a aussi des invités surprises comme François Bégaudeau6 ou Martin Winckler7, illustrant ainsi une réflexion littéraire dans le champ infirmier souligne l'auteur.

Un outil incontournable pour élargir, enrichir et argumenter tous types de projets de recherche...

Les pratiques infirmières mises en avant

Les grandes nouveautés de cette 3e édition concernent les pratiques soignantes.  Une nouvelle génération de docteurs posent les balises de la filière des sciences infirmières. En voici quelques extraits…

Apprentissage informel  (A. Muller, p. 42)

“Un apprentissage informel est un apprentissage qui n’est ni organisé, ni structuré (en termes d’objectifs, de temps ou de ressources). Il est réalisé en dehors d’un cadre de formation tout au long de la vie. Il se distingue ainsi d’un apprentissage formel  ou d’un apprentissage non formel. Ici, l’activité d’apprentissage  est secondaire à une activité de la vie quotidienne, sur le lieu de travail ou dans le milieu familial, lors de voyages ou de loisirs. Que la perspective soit professionnelle ou personnelle,  elle  a pour finalité  l’amélioration  des  savoirs,  savoir-faire,  aptitudes  ou compétences…”.

L'infirmière de nuit (A. Perraut-Solivères, p. 249)

“...La nuit, contrairement au jour où la structure et l’interdépendance des différents services sont très cadrées et contraignantes, ce sont les attentes et inquiétudes des patients qui vont ponctuer le temps et structurer le travail. S’il subsiste,la nuit, une organisation avec différents tours systématisés de surveillance et d’application des prescriptions, le moindre incident va mobiliser toute l’attention  de l’infirmière qui n’a d’autre alternative que prioriser l’inattendu…”

Médiation de santé (Nadot Michel, p. 281)

“La médiation de santé est l’aspect premier du soin et un acte relationnel. Ce terme conceptuel est construit en première intention sur celui de la « biomédiation », assemblant le bios du grec signifiant « qui se rapporte à la vie ou ce qui la préserve » et à la médiation de fait avec son –ion, indiquant le processus présent au sein des institutions de soins. « Santé » dans médiation de santé est synonyme de ce qui porte la vie. Le premier acte de soin repose initialement  sur  une  entrée  en relation verbale ou non verbale à un moment donné, dans un espace donné…”

Entre Cure et care ( Eliane Rothier-Bautzer, p. 75)

“Le mot care vient du vieil anglais caru (nom), carian (verbe). Selon la définition du dictionnaire de l’Encyclopédie Britannica (2009), le terme care est associé à une charge émotionnelle qui suggère une sollicitude empreinte d’anxiété. Le souci de l’autre, une inquiétude est intrinsèquement reliée à cette activité.Les théories politiques du care avec notamment les travaux de Joan Tronto (2009). Elles permettent de conceptualiser le care. En effet, traduire le mot care avec tronto, revient à considérer quatre phases qu’on ne peut traduire en français par un mot unique. Ces phases allient sollicitude et soin. Les situations relèveraient du care dans la mesure où elles intègrent l’ensemble des dimensions qui lui sont relatives, à savoir soin et sollicitude. Sans cette intégration, la traduction française du mot care relèverait de mots différents soit le terme sollicitude, soit le terme soin. Les théories du care s’inscrivent dans une vision engagée, politique et éthique, qui remet en question l’autonomie comme modèle social qui exclut les dépendances sur lesquelles il s’appuie…”.

Les pratiques avancées (C. Debout, p. 320)

"D'un point de vue opérationnel, la pratique avancée est un terme faîtière qui regroupe deux fonctions: l'infirmière spécialiste clinique et l'infirmière praticienne. Ces fonctions reposent avant tout sur l'acquisition d'une solide expertise infirmière ainsi que sur des compétences additionnelles. L'infirmière spécialiste clinique, développe ainsi outre ses compétences cliniques des compétences dans le domaine de  la  formation,  de  l’amélioration  continue, de la qualité et du transfert de connaissances du domaine de la recherche vers celui de la pratique. L’infirmière praticienne quant à elle se voit confier des activités dérogatoires antérieurement exclusivement réservées au médecin dans le champ du diagnostic de pathologie, de la prescription de médicaments ou d'examens para cliniques ainsi que la possibilité d’orienter le patient dans le système de santé…"

Les soignants, les cadres, les étudiants sont concernés par l'ensemble des concepts en sciences humaines pour argumenter et rechercher l'impact du geste soignant.

Une 4e édition déjà en préparation

Christine Paillard en est convaincue, le dictionnaire des concepts en soins infirmiers est vraiment utile dès le premier semestre pour aborder les analyses de pratique (Semestres 1, 2, 3, 4) . Il devient incontournable pour la note de recherche (Semestre 4) et le travail de fin d’études (semestre 5 et 6) car il propose des documents recommandés par les enseignants, les bibliothécaires et documentalistes. En pratique, les étudiants l’apprécient pour les repères étymologiques, d’autres pour les  bibliographies. Certains, enfin, apprécient de découvrir des définitions au regard de leur contexte social et universitaire pour continuer des études en sciences infirmières. La 4e édition est déjà en route, avec de nouvelles entrées comme la Gentillesse, les Odeurs et bien d’autres définitions toutes aussi surprenantes lorsqu'elles viennent croiser la terminologie professionnelle.

Ce dictionnaire est aussi le reflet d'un fonds documentaire des sciences infirmières.

L'auteur

Christine Paillard est docteure en sciences du langage, diplômée en ingénierie pédagogique et titulaire d'une licence en information et communication. Ingénieure documentaire, elle accompagne les étudiants infirmiers à l'acquisition de compétences informationnelles pour remobiliser une démarche documentaire dans une logique professionnellec et universitaire.

Les ouvrages déjà parus

Références bibliographiques

  1. Ouvrage d’Anne Muller
  2. Ouvrage d’Anne Perraut-Solivères
  3. Publications de Christophe debout
  4. Publications de Michel Nadot
  5. Publications d’Eliane Rothier- Bautzer
  6. Dernier ouvrage de François Bégaudeau
  7. Blog de Martin Winckler

Paillard Christine, Dictionnaire des concepts en soins infirmiers : vocabulaire professionnel de la relation soignant-soigné. Noisy-le-Grand : Setes éditions. avril 2016. 3e ed. , 568 pages,28 €

Creative Commons License

Bernadette FABREGAS  Rédactrice en chef Infirmiers.com  bernadette.fabregas@infirmiers.com  @FabregasBern

Retour au sommaire du dossier Livres de la rédaction

Publicité

Commentaires (0)