RECHERCHE

« L’hypnose propose… le corps compose »

Cet article fait partie du dossier :

Recherche en soins infirmiers

    Précédent Suivant

A l'occasion des Journées Francophones de la Recherche en Soins, les 1er et 2 décembre dernier, à Angers, Martine Quintard, infirmière anesthésiste spécialisée en algologie et hypnose, a reçu le Prix Innovation pour son travail de recherche qui allie hypnose, kinésithérapie et MEOPA dans la prise en charge du Syndrome Douloureux Complexe. Elle nous présente ce projet qui vise à améliorer la qualité de vie des patients porteurs de ces douleurs rebelles.

Contexte et description de la recherche

douleur poingts serrés

Prendre en charge le Syndome Douloureux Complexe grâce à une intervention multidomaine centrée sur la pratique de l’hypnose.

Le Syndrome Douloureux Complexe (SDRC), anciennement algodystrophie, est une pathologie encore mal connue et redoutée du corps médical car son évolution se fait au prix de plusieurs mois à plusieurs années de douleur, d’œdème et de déficit moteur générant un handicap quotidien dont les conséquences psychiques, familiales, professionnelles et sociales peuvent être majeures. Les résultats d’essais thérapeutiques n’ayant pas à ce jour permis de démontrer l’efficacité à long terme des différentes molécules et interventions testées1, la recherche de nouveaux traitements est légitime.

Pour prendre en charge cette pathologie nous développons depuis 2007, au CHU de Toulouse, une intervention multidomaine centrée sur la pratique de l’hypnose. En effet, alors que sont dispensées les séances d’hypnose, une rééducation passive recommandée sur ce terrain est pratiquée et du MEOPA - Mélange Equimolaire Oxygène Protoxyde d’Azote -, gaz aux vertus antalgique et sédative, est administré.  Les séances d’hypnose proposées dans ce contexte s’attachent à libérer les émotions et engager un travail sur le vécu de la douleur et le schéma corporel souvent perturbé.

Trois études observationnelles (Coutié 2008, Quintard 2012, Lebon 2015)2 ont permis de mettre en évidence l’intérêt de cette pratique pour diminuer la douleur et l’œdème, améliorer les amplitudes articulaires, permettre une diminution de consommation des antalgiques et une réhabilitation précoce favorisant la reprise du travail.

Une étude à plus large échelle est maintenant indispensable pour démontrer l’efficacité de l’association hypnose, kinésithérapie et MEOPA (H/K/M) dans le SDRC. Cette étude nommée « Evaluation de l’efficacité thérapeutique d’un dispositif associant hypnose, kinésithérapie et MEOPA dans le Syndrome Douloureux Régional Complexe de type I ou II (Algodystrophie, ausalgie) : essai d’intervention multidomaine » a obtenu un financement qui sera partagé entre la fondation APICIL et le CHU de Toulouse dans le cadre d’un appel d’offre local. Pour cette étude, nous faisons l’hypothèse que l’intervention H/K/M proposée est efficace et permet une diminution rapide de l’intensité douloureuse favorisant une meilleure compliance aux séances de rééducation. L’objectif principal de l’étude sera d’évaluer au moyen de l’Echelle Visuelle Analogique, l’efficacité de l’intervention H/K/M sur l’intensité de la douleur durant les 6 premiers mois de mise en place. Les objectifs secondaires permettront d’étudier l’efficacité du protocole H/K/M sur les limitations articulaires et l’œdème, la consommation d’antalgiques, l’évolution des symptômes d’anxiété, de dépression et la qualité de vie du patient.

Le schéma de recherche retenu est un essai randomisé multicentrique ouvert, en groupes parallèles, équilibré, incluant 86 patients atteints de SDRC. Les patients du bras contrôle bénéficieront de la prise en charge habituelle recommandée du SDRC comprenant une prescription adaptée d’antalgiques et des séances de kinésithérapie. Les patients du bras intervention bénéficieront de la même prise en charge complétée par une intervention structurée comportant 6 séances H/K/M, à raison d’1 heure par semaine pendant 6 semaines consécutives. Si notre hypothèse est confirmée, la pratique H/K/M pourrait améliorer la prise en charge des patients porteurs de SDRC et avoir un impact médico économique intéressant.

Un projet de recherche primé lors des JFRS 2016 et parrainé par Infirmiers.com

projet de recherche primé lors des JFRS 2016Plus de 70 posters scientifiques ont été reçus et examinés par le Comité Scientifique des Journées Francophones de la Recherche en Soins, les 1er et 2 décembre derniers, à Angers. Une cinquantaine de projets a été retenue par le Comité Scientifique et quatre d'entre eux ont reçus un prix  dans les catégories Prix Scientifique, Prix de l'Innovation, Prix du Jeune Chercheur et Prix du Public. Infirmiers.com, partenaire de cette manifestation qui rassemble en moyenne plus de 500 professionnels paramédicaux dans la cité angevine a remis à Martine Quintard le Prix de l'Innovation ; prix accompagné d'un bon d'achat d'une valeur de 350 euros à valoir sur IDE collection.

Lire le poster de Martine Quintard « L'hypnose propose… Le corps compose » (PDF)

Notes

  1. Forouzanfar T, Köke AJ, van Kleef M, et al. Treatment of complex regional pain syndrome type I. Eur J Pain 2002; 6:105-22.
  2. Coutié AS. Prise en charge du syndrome algodystrophique et des douleurs chroniques du membre supérieur par kinésithérapie sous hypnose. Résultats préliminaires à partir d’une série du service de 15 patients. Mémoire pour l’obtention du diplôme universitaire de chirurgie de la main, mai 2009.

Bibliographie

  • Coutié AS, Quintard M, Collin N, Apredoaei C, Mansat P. Résultats de la rééducation sous hypnose dans le traitement du syndrome algodystrophique aigu. Conférence médicale au cours du XIVème congrès de la Société Française de Chirurgie de la Main (GEM SFCM), Paris, décembre 2009.
  • Quintard M. L’hypnose associée à la kinésithérapie, une nouvelle voie thérapeutique dans le syndrome douloureux régional complexe de type I ou II (algodystrophie, causalgie) ? Salon infirmier Paris 2011 - Obtention du Trophée de  l’Infirmière hospitalière 2011.
  • Quintard M, Collin N, Tercé S, Ferhane S, Sautier P, Pizzuto R, Olivier M. L’hypnose propose… Le corps compose. Résultats de la rééducation sous hypnose + /- MEOPA dans le SDRC, présentés sous forme de poster au cinquantième congrès national de la SFETD, Paris 2013.
  • Lebon J, Quintard M, Delclaux S, Rongières M, Mansat P. Rééducation sous hypnose : une solution thérapeutique pour la prise en charge du syndrome algodystrophique de la main et du poignet. Etude prospective à propos de 20 cas, 2015.
  • Quintard M. L’hypnose propose… Le corps compose ! , résultats de la rééducation sous hypnose + /- MEOPA dans le SDRC présentés en conférence au XXème congrès mondial d’Hypnose, Racines et futur de la conscience, Paris 2015.
  • Bellet P. L’hypnose pour réhumaniser le soin. « Au CHU Purpan Toulouse » p 206-208 ; « Les domaines de la recherche pour la pratique de l’hypnose » p212-220- Odile Jacob, 2015.
Creative Commons License

Infirmière anesthésiste spécialisée en algologie et hypnose Département Anesthésie Réanimation, Hôpital Pierre Paul Riquet CHU de Toulouse

Retour au sommaire du dossier Recherche en soins infirmiers

Publicité

Commentaires (0)