IDEL

2030 : quelles perspectives pour les IDEL ?

Cet article fait partie du dossier:

Se développer en libéral

    Précédent

Lors d'une conférence de presse le 5 septembre 2012, la Fédération Nationale des Infirmiers (FNI) a présenté son livre blanc « Horizon 2030 – Vision pour les soins infirmiers ambulatoires ». Par cette publication, le syndicat d'infirmiers libéraux souhaite répondre à la question suivante : en quoi les infirmières libérales constituent-elles une part essentielle de la solution aux défis de santé ? Explications.

avenir

La pratique libérale de l'infirmier a de beaux jours devant elle... faut-il encore que les compétences des IDEL soient reconnues et valorisées !

L'ouvrage « Horizon 2030 – Vision pour les soins infirmiers ambulatoires » présenté le 5 septembre dernier par Philippe Tisserand, président de la FNI, a pour objectif d'interpeller les décideurs politiques. Le syndicat indique que « deux millions de journées d'hôpital sont immédiatement évitables chaque année dans notre pays par un investissement dans le suivi, en ambulatoire, des patients chroniques ». La réflexion porte donc sur les solutions susceptibles d'éviter ces journées d'hospitalisation qui sont coûteuses et souvent évitables. Pour Philippe Tisserand, il ne fait aucun doute que « les infirmières libérales font partie intégrante de la réponse ». Comme il le souligne : « dans d'autres pays, elles sont même en première ligne ».

La FNI préconise notamment que « chaque Français, en 2030, puisse choisir et disposer d'un soignant principal qui puisse être un médecin traitant, une infirmière de famille ou un pharmacien référent ». Cela doit passer par l'inscription dans la loi du concept « d'infirmière référente ».

La mise en place d'un Dossier Infirmier Informatisé (D2I) pourrait également contribuer à confier un rôle plus large aux infirmières par le recueil des données au chevet du patient. Ce dossier permettrait au Dossier Médical Personnel (DMP) de ne pas demeurer une « coquille vide se limitant à la transposition informatique des rapports d'hospitalisation ». Cet outil permettrait « le suivi des patients chroniques dans leur parcours ville-hôpital-ville ». Cette proposition notamment retenue par le Centre d'Analyse stratégique (CAS) est une priorité pour l'offre de soins de demain.

La FNI propose également que l'infirmière référente joue un rôle dans l'éducation thérapeutique des patients (ETP). « L'éducation fait partie des missions dévolues aux infirmières et inscrites dans leur décret de compétences. Aujourd'hui, les elles sont les seules à être formées dans leur cursus initial à l'éducation thérapeutique, indique Philippe Tisserand ».

Soins infirmiers en premier recours, prise en charge de la dépendance, éducation thérapeutique, accompagnement de fin de vie... autant de champs privilégiés d'exercice des IDEL en 2030.

Pour une revalorisation du rôle professionnel et des pratiques des infirmiers libérauxAu travers de son livre blanc, la FNI propose aussi de revaloriser le rôle des infirmiers, notamment en leur permettant de suivre et d'adapter les traitements des patients chroniques, « ce qui se pratique déjà pour les traitements insulinodépendants des diabétiques ». Le syndicat note que « lorsque les infirmières suivent et adaptent les traitements des patients chroniques, les coûts pour la collectivité sont moindres tout...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)