IDEL

Le bien-être au travail des libéraux, nouvelle priorité de Marisol Touraine

par .

Cet article fait partie du dossier:

Médecin

    Précédent Suivant

Le second volet de la stratégie nationale d'amélioration de la qualité de vie au travail a été présenté par Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, le mardi 22 mars 2017. Consacré aux professionnels exerçant en ambulatoire, il vise à répondre aux spécificités des conditions d'exercice des libéraux et s'articule notamment autour de la sécurité et de la souffrance au travail.

La stratégie nationale d'amélioration de la qualité de vie au travail consacrée aux professionnels libéraux a notamment pour objectif de rendre leur exercice plus sûr.

Afin d'améliorer la qualité de vie au travail des professionnels exerçant en ambulatoire, Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé a présenté le second volet de sa stratégie nationale "Prendre soin de ceux qui nous soignent". Rappelons que le premier volet, lancé en décembre 2016 cible les soignants exerçant au sein des établissements sanitaires et médico-sociaux et s'intéresse particulièrement aux risques psychosociaux et aux politiques sociales. Les professionnels qui exercent en ville sont des acteurs incontournables de la transformation de notre système de santé, leur responsabilité dans le déploiement de politiques de prévention et dans l'accompagnement du virage ambulatoire est majeure. Leur rôle dans le maintien du lien social l'est tout autant, estime la ministre de la santé. Les professionnels en ambulatoire, qui représentent 95% des libéraux, ont des attentes, des inquiétudes, qui sont légitimes et qu'il faut entendre. Au premier rang d'entre elles, il y a celle de disposer de conditions d'exercice permettant de travailler sereinement, en tout sécurité et sans épuisement psychologique.

Combattre l'insécurité et l'épuisement psychologique

En vue de répondre aux besoins spécifiques des professionnels exerçant en ambulatoire, trois axes prioritaires ont été définis. Il s'agit, premièrement, d'améliorer les conditions d'exercice. Pour ce faire, la dimension ambulatoire sera intégrée à la mission nationale qualité de vie au travail et des orientations stratégiques spécifiques seront proposées. La ministre entend également poursuivre le soutien au développement de l'exercice coordonné de manière...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)