IDEL

IDEL : vers une meilleure prise en charge des AES

Cet article fait partie du dossier :

AES

    Précédent Suivant

Se piquer, se couper lors d’un soin, cela arrive très souvent. L’ultime danger est pourtant de banaliser l’accident d’exposition au sang, soit que l’on juge au vu des statistiques que c’est le lot de tout un chacun ou presque, soit que la probabilité d’être contaminé est bien mince. La mesure est maintenant connue, il faut aujourd’hui agir. C’est ce que la FNI a décidé de faire et voici les mesures qu’elle met en œuvre. Interview de son président. Merci à Avenir et Santé, revue de la Fédération nationale des infirmiers (FNI), de partager cet article avec la communauté d'Infirmiers.com.

Une convention FNI-FHF mise en place pour mieux prendre en charge les IDEL victimes d'AES.

Avenir & Santé - Pourquoi choisir de lancer un plan d’action sur les AES ?

Philippe Tisserand, président de la FNI - Le crédo de la FNI, c’est l’action. Agir pour la reconnaissance de notre exercice libéral, agir pour nos conditions de travail, agir pour la sécurité dans les soins. Nous donner les moyens d’assurer notre sécurité, c’est une marque de reconnaissance, c’est dire : « Je fais attention à vous car votre travail est précieux ». Les chiffres parlent; il y a quatre fois plus d’AES en libéral qu’à l’hôpital. Nous avons fait deux sondages, le premier pour estimer l’ampleur du phénomène, le second pour connaître les mesures attendues. Maintenant, il faut agir.

A&S - Quelles sont les solutions pour diminuer le risque d’AES auquel les Idels font face  au quotidien, parfois même sans le savoir ?P.T. - Eh bien je ne suis pas d’accord ! Les IDEL sont tout à fait conscientes de ce risque : notre sondage  le montre sans équivoque. Mais les contraintes du métier, son rythme, la nature de l’activité, centrée sur le soin dans toute sa composante relationnelle, parfois...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire