IDEL

Infirmiers libéraux : si c'était à refaire, c'est "oui" !

par .

Ils sont fiers et attachés à leur métier et pourtant, l'évolution de la société, les attentes des patients, l'émergence des nouvelles technologies, les évolutions réglementaires et les politiques de santé impactent nécessairement leur manière d’exercer et d’envisager l’avenir. Les infirmiers libéraux expriment dans cette 7e édition de l'Observatoire CMV Médiforce des professions libérales de santé un fort sentiment d’utilité, le fait de trouver que leur métier est « très stimulant au quotidien » et que malgré les difficultés « si c’était à refaire ils choisiraient le même ».  

infirmière libérale, malette

Les résultats le soulignent, de tous les professionnels de santé interviewés, les infirmiers sont les plus nombreux à dire qu’ils recommanderaient à un jeune d’exercer leur profession en libéral.

Fierté (90 %), liberté d’exercice (89 %), sentiment d’utilité (87 %), vocation (83 %) : autant de composantes positives liées à leur métier qui rassemblent à l’unanimité les professionnels de santé libéraux (PLS) interrogés à propos de leur métier. Les conclusions données par CMV Médiforce1 soulignent que si la rémunération est évoquée spontanément comme un facteur positif et une raison donnée à son prosélytisme, elle est toutefois toujours moins bien citée que l’amour du métier et sa liberté ! Plutôt rassurant, non ? Alors bien sûr, il n'y a pas que du positif et la morosité n'est jamais loin lorsque l'on aborde les contraintes administratives liées à l'exercice : ils sont alors 74 % à indiquer qu'elles sont très importantes et responsables du fait de ne plus vraiment faire son métier. De la même façon, l'équilibre vie professionnelle/vie personnelle est un facteur de qualité de vie important. 70 % des PLS déclarent d'ailleurs souhaiter se consacrer moins à leur métier et davantage à leur vie privée. Enfin, 67 % d’entre eux estiment que leur métier rapporte peu par rapport à la charge de travail.

Spontanément, ce qu’on valorise dans sa profession en libéral, c’est le beau métier et la liberté…

Quid des infirmiers libérauxCela n'étonnera personne, dans le contexte actuel, ils l'ont exprimé à maintes reprises, peinant à trouver leur place dans les politiques de santé en cours ou à venir. Les infirmiers libéraux sont engagés mais souffrent d’un manque de reconnaissance. Cependant, selon les résultats de cet Observatoire, quand il s’agit de donner une note à la vision actuelle ou future de sa profession, les infirmiers se situent aujourd’hui dans la moyenne générale. Ils sont...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)