IDEL

Vaccination : pour que les infirmiers soient entendus

par .

Cet article fait partie du dossier:

Médecin

    Précédent Suivant

Annoncée le 12 janvier 2016, la grande conférence citoyenne sur la vaccination en est à sa troisième étape : la concertation nationale. Le Syndicat national des infirmières et infirmiers libéraux (Sniil) et l'Ordre national des infirmiers (ONI) appellent l'ensemble des IDEL à participer au débat car aucun infirmier à domicile n'est y associé. Et le soutien de l'ensemble des infirmiers sera le bienvenu !

Vaccination : pour que les infirmiers libéraux soient entendus

La grande conférence citoyenne sur la vaccination a pour objectif de lever les inquiétudes des Français.

En janvier 2016, Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé a annoncé la mise en place d'une grande conférence citoyenne sur la vaccination visant à rassurer les Français sur le sujet. Après les enquêtes d'opinion menées et la constitution des jurys de citoyens et de professionnels de santé, l'heure est désormais à la concertation nationale. Chaque Français peut ainsi donner son avis sur le site concertation-vaccination.fr. Dans un communiqué de presse daté du 29 septembre 2016 , le Syndicat national des infirmières et infirmiers libéraux (Sniil) invite les IDEL à participer à cette initiative afin de se faire entendre. Encore une fois, le débat national sur la vaccination lancé par le ministère se déroule sans que les infirmières libérales n'y soient associées, déplore le syndicat. En effet, comme le souligne le Sniil, aucun infirmier libéral ne figure parmi le jury de professionnels de santé, les seules infirmières présentes étant hospitalières ou scolaires. Ainsi, s'indignant de cette absence récurrente des infirmières libérales dans le débat sur la vaccination, le Sniil appelle les 116 800 professionnelles de France à s'exprimer elles-mêmes sur le sujet au sein de l'espace participatif. De son côté, l'Ordre national des infirmiers (ONI) rappelle que les infirmiers sont parfaitement formés et compétents pour effectuer toutes les vaccinations sur prescription médicale. De surcroît les infirmiers libéraux sont les professionnels de santé de premier recours les plus nombreux (plus de 90 000) et les seuls quasiment à encore se rendre au domicile des patients et disposant de cabinets de soins adaptés. Il invite également les infirmiers à se faire entendre sur le sujet.

Vers un droit à vacciner pour les pharmaciens ?

Le Sniil s'inquiète par ailleurs que cette concertation nationale ne débouche, au final, uniquement sur la proposition déjà voulue dans la première mouture de la loi de santé, de donner le droit à vacciner aux pharmaciens d'officine. En novembre 2014, les infirmiers libéraux étaient en effet montés au créneau vis-à-vis de de l'article 32 du projet de loi de santé. Le Sniil signale notamment que les infirmières libérales sont déjà, à l'inverse des pharmaciens,...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)