PSYCHIATRIE

Lettre à toi pour ton premier poste en psychiatrie...

    Suivant

Michel Pinardon, infirmier récemment retraité des services hospitaliers en psychiatrie, continue d'exercer en tant que psychothérapeute. Il souhaite aujourd’hui partager son savoir avec les débutants infirmiers en psychiatrie et la communauté d’Infirmiers.com. Nous l'en remercions.

visage en gros plan d'un homme

Comme en médecine ou en chirurgie, un patient hospitalisé en psychiatrie souffre. Il souffre même beaucoup. C'est pour cela qu'il est là. C'est une évidence, mais il est bon de s'en souvenir surtout quand les circonstances la font oublier.

C'est ton premier poste en psychiatrie. Sois le bienvenu car tu es particulièrement précieux. En effet, en médecine ou en chirurgie, outre la qualité personnelle des membres de l'équipe soignante, un élément capital est le plateau technique et en premier lieu le laboratoire d'analyse ainsi que la radiologie, l'IRM, etc. Sans eux, il est très difficile de diagnostiquer avec certitude de quoi souffre le patient. Sans eux, un temps important de mise en œuvre thérapeutique est gaspillé. Alors voilà pourquoi tu es très précieux : en psychiatrie, tu fais partie des moyens d'analyse et d'investigation. Rassure-toi, tu n'es pas seul. Chacun de tes collègues et l'équipe en son entier composent aussi ce laboratoire psychique particulier. 

Comme en médecine ou en chirurgie, un patient hospitalisé en psychiatrie souffre. Il souffre même beaucoup. C'est pour cela qu'il est là. C'est une évidence, mais il est bon de s'en souvenir surtout quand les circonstances la font oublier.

Autrefois, les aide-ménagères faisaient partie de l'équipe. Elles étaient des agents efficaces et concernées qui observaient les patients et leur environnement tout en nettoyant leur chambre. Elles avaient également un rôle intermédiaire qui permettait de recueillir des informations parfois vitales. Ces temps sont révolus, il faut faire maintenant sans ces auxiliaires modestes et cependant si importantes.L'instrument d'analyse premier, c'est ton corps. Tes moyens sensoriels sont les canaux qui captent ce que le patient...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (3)

Hélène Schmitt

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#5

Un très bel article

Un texte précieux pour tous les soignants, même ceux ne travaillant pas en santé mentale...

marie69008

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#4

A partager

Merci pour cet écrit riche d'enseignements !
En qualité de cadre de santé en pédopsychiatrie, je me suis permise de le partager avec les équipes, nous avons tous été touchés professionnellement.
Merci à vous pour ce beau moment d'échanges que peut permettre votre texte, et pour la réfléxion qu'il suscite chez les professionnels, du plus jeune au plus ancien.

ruppert_aurelie

Avatar de l'utilisateur

5 commentaires

#3

Merci

C'était vraiment une très belle lettre, un texte qui nous rappelle que ne nous sommes pas ces machines que la finance veut que l'on soit. Le soin c'est avant tout de l'humain pas un coût.