INFOS ET ACTUALITES

Affaire Vincent Lambert : nouvelle procédure collégiale en cours...

Cet article fait partie du dossier:

Médecin

    Précédent Suivant

Le médecin du CHU de Reims en charge de Vincent Lambert, patient en état végétatif, va poursuivre la nouvelle procédure collégiale engagée en vue d'une "éventuelle" décision d'arrêt des traitements, a indiqué l'établissement dans un communiqué le mercredi 15 juillet 2015.

reims hôpital extérieur

Dans son communiqué, le CHU de Reims confirme avoir engagé "une nouvelle procédure", structurée selon un calendrier "tenant compte des éléments d'ores et déjà établis devant le Conseil d'Etat".

La cheffe du service de médecine palliative du CHU, le Dr Daniela Simon, s'est entretenue avec plusieurs proches de Vincent Lambert mercredi : son épouse, puis un neveu, des frères et soeurs et enfin ses parents, ont montré plusieurs médias au cours de la journée. Dans la convocation qu'elle avait adressée à la famille, la praticienne expliquait avoir choisi d'engager une nouvelle procédure en vue d'une décision d'arrêt des traitements. En janvier 2014, au terme d'une précédente procédure collégiale, l'ancien chef de service, le Dr Eric Kariger, avait décidé d'interrompre la nutrition et l'hydratation artificielles du patient, en accord avec une partie de sa famille, dont son épouse. Ses parents et d'autres proches du patient ont contesté cette décision devant la justice. Le Conseil d'Etat en juin 2014, puis la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) en juin 2015 ont rejeté leurs requêtes.

Dans son communiqué, le CHU confirme avoir engagé une nouvelle procédure, structurée selon un calendrier tenant compte des éléments d'ores et déjà établis devant le Conseil d'Etat. Les entretiens avec la famille qui ont eu lieu mercredi ont visé à recueillir l'avis de chacun sur cette nouvelle procédure et [...] leur en présenter les différentes étapes, ajoute-t-il, sans préciser de dates. Une concertation collégiale se tiendra ensuite avec l'ensemble de l'équipe soignante et des médecins consultants qui émettront un avis motivé sur une décision d'arrêt ou non des traitements, poursuit le CHU. Une fois cet avis émis, une décision médicale sera prise, et la famille en sera informée. Cette procédure est celle prévue par la loi "Leonetti" de 2005, rappelle-t-on.

L'équipe reprend tout depuis le début 

Dans le communiqué, l'établissement n'explique pas pourquoi l'équipe médicale a décidé d'initier une nouvelle procédure collégiale au lieu d'appliquer celle validée par le Conseil d'Etat et la CEDH, note-t-on. Vers midi, François Lambert, neveu du patient, favorable à l'arrêt des soins, s'est exprimé après sa rencontre avec l'équipe médicale. Il a expliqué cette nouvelle procédure par le départ, en septembre 2014, du Dr Eric Kariger, l'ancien chef de service,...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (1)

Fanny1408

Avatar de l'utilisateur

83 commentaires

#1

Lesinfirmières Encolère appellent à une minute de recueillement le 23 juillet 2015 à 11 heures pour Vincent Lambert

Lesinfirmières Encolère appellent à une minute de recueillement le 23 juillet 2015 à 11 heures pour Vincent Lambert qui continue à être l'objet d'un entêtement familial visant à le maintenir en vie au delà de toute démarche raisonnable et humainement supportable. Lesinfirmières Encolère renouvellent leur soutien inconditionnel - déjà exprimé le 15 juillet dernier par une première minute de recueillement pour Vincent - aux équipes soignantes du CHRU de Reims qui doivent continuer à exercer sereinement en dépit des pressions médiatiques et judiciaires.

https://www.facebook.com/lesinfirmieres.encolere