EN BREF

Coronavirus : premier essai clinique à Marseille

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant

L'IHU de Marseille, des chercheurs étudient les effets d'un antipaludique sur 24 patients atteints par le Covid-19. En effet, le professeur Raoult annonce ce lundi qu'il a obtenu l'accord pour tester le traitement à la Chloroquine sur les patients à l'IHU. L'information a été mise en ligne sur les réseaux sociaux dans une vidéo de présentation animée par le spécialiste des maladies infectieuses.

Dans cette vidéo, le Pr Raoult,responsable du Pôle Infectiologie de l’Assistance Publique des Hôpitaux de Marseille, annonce qu'ils viennent d'avoir l'accord pour leur projet de recherche sur l'Hydroxy-Chloroquine. Des travaux qui font suite  à une étude chinoise qui met en évidence l'efficacité d'un traitement.

Cette étude a été publiée le 19 février dernier et suggérait des effets bénéfices de ce traitement anti-paludique, utilisé depuis 70 ans sur des patients Chinois. L'utilisation de cette molécule va être douvle. Tout d'abord, il va  améliorer la prise en charge clinique qui est pour les pathologies déjà relativement graves. Et il insiste aussi sur le fait que le deuxième objectif est de faire diminuer le portage viral, actuellement il est de 14 jours, avec ce traitement il serait de seulement quatre jours selon l'étude chinoise. Le risque de contamination serait donc largement diminué.

POur en savoir plus, rendez-vous France3régions.

Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

Publicité

Commentaires (0)