EN BREF

Covid-19 : La HAS préconise un rappel vaccinal pour les plus de 18 ans

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant

Sans surprise, la Haute Autorité de la Santé a rendu ce jeudi 25 novembre un nouvel avis préconisant l’administration d’une dose de rappel à toutes les personnes de plus de 18 ans, quelques jours seulement après formulé la même recommandation pour les plus de 40 ans, et ce 5 mois après la primo-vaccination (contre 6 auparavant). Pour justifier sa position, elle s’appuie sur les résultats préliminaires du modèle populationnel conduit par l'institut Pasteur, dont les données n’ont pas été publiées, qui évalue l’impact du rappel vaccinal chez les plus de 50, 40 ou 18 ans et sur la diminution du rebond épidémique qu’il pourrait entraîner. Selon les conclusions de l’étude, La réduction du pic est de l'ordre de 20% si le rappel est uniquement chez les personnes de 65 et plus, alors qu'il est de 40% si la dose de rappel est élargie à toutes les personnes de 18 ans et plus. En prenant l'hypothèse que le rappel a la même efficacité après 5 ou 6 mois, pour 400,000 doses distribuées par jour aux 18+, la réduction de la taille du pic est de 50% et 39% respectivement pour un délai de 5 et 6 mois, explique ainsi la HAS.

Une réponse au contexte épidémique

Au vu du contexte épidémique, en pleine dégradation, l’Agence estime nécessaire une accélération de la campagne vaccinale en raccourcissant le délai entre primovaccination et dose de rappel et encourage également à poursuivre les efforts de vaccination envers les personnes qui n’auraient pas encore reçu une dose de vaccin. Cette annonce préfigure vraisemblablement les prochaines annonces d'Olivier Véran quant aux nouvelles mesures à mettre en place pour freiner la circulation du Covid-19, attendues à la mi-journée.

Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

Publicité

Commentaires (0)