EN BREF

Ordonnance sur « l'accès partiel » pour les professions paramédicales...

Cet article fait partie du dossier :

ONI

    Précédent Suivant

Quatre ordonnances sur la santé ont été ratifiées par l'Assemblée nationale, ce mercredi 19 juillet 2017. Parmi elles : l'autorisation de certains professionnels de santé d'autres États européens d'exercer en France... Une mesure dont se souciaient les députés et qui avait beaucoup fait réagir la communauté soignante et notamment les infirmiers et leur ordre lorsqu'elle avait été portée à leur connaissance. L’Ordre national des infirmiers s’est élevé très tôt contre ce projet qui n’a aucun sens et qui est imposé par le Gouvernement. La ministre des solidarités et de la Santé Agnès Buzyn s'engage à être particulièrement vigilante aux conditions de déploiement de l'accès partiel. Ainsi, elle n'exclue pas d'en appeler à la raison impérieuse d'intérêt général en cas de risque pour la qualité et la sécurité des prises en charge. Vigilance, vigilance... semble être le mot d'ordre sur ce sujet pour ne pas aller vers des soins "low cost"

La suite est à lire sur leparisien.fr

Retour au sommaire du dossier ONI

Publicité

Commentaires (1)

binoute1

Avatar de l'utilisateur

603 commentaires

#1

comme quoi, l'ordre...

qui réagit car craint des soins low-cost. C'est bien.
mais aucune réaction quant aux conditions et aux salaires low-cost.
C'est déjà la merde, parce que certains qui ont besoin de travailler acceptent des conditions de merde (je ne jettent pas la pierre) ... mais ce que nous osons refuser et que d'autres accepteront va encore tout tirer vers le bas.
L'ordre ne s'émeut pas absolument pas des conditions de travail et des salaires.

Comme quoi, hein, pour ceux qui y croyaient encore, la défense de la profession...