EN BREF

Vaccins : la communauté scientifique salue la position d’Agnès Buzyn

Cet article fait partie du dossier:

Médecin

    Précédent Suivant

Agnès Buzyn a déclaré, dans un entretien accordé au Parisien, le 16 juin dernier, réfléchir à rendre obligatoire, pour une durée limitée, les onze vaccins destinés aux enfants. Dans un communiqué commun diffusé le 20 juin, de nombreuses sociétés scientifiques et médicales, parmi lesquelles l'Académie des Sciences Infirmières, la Société Française de Pédiatrie, le Conseil National Professionnel de Pédiatrie , l'Association national des puéricultrices et teurs diplômés d'Etat et des étudiants, et bien d'autres se félicitent de cette récente prise de position de la nouvelle ministre des Solidarités et de la Santé. En effet, la défiance vis-à-vis des vaccins a pris de l’ampleur en France plus que nulle part ailleurs dans le monde ces dernières années, souligne le communiqué. Dans ce contexte, la communauté scientifique a tenu à rappeler qu'elle considérait cette mesure comme la réponse la plus opportune, aujourd’hui, à l’importante défiance qui se développe.

La communauté scientifique profite également de ce communiqué pour rappeler les grands principes à suivre et pour mettre en garde contre les idées reçues. Cette défiance met en danger les enfants, en particulier les plus vulnérables, souligne-t-elle. Sur des bases scientifiques et médicales, les sociétés confirment leur position en faveur de la nécessité impérieuse de tous les vaccins préconisés par le calendrier vaccinal de l’enfant, qu’ils soient obligatoires ou recommandés. Il est irrationnel de privilégier les uns ou les autres. A l’heure actuelle, en France, les trois seuls vaccins obligatoires sont le vaccin contre la diphtérie et le tétanos (primo vaccination et rappel à 11 mois) et celui contre la poliomyélite (primo vaccination et rappels, jusqu'à 13 ans). Quant aux 11 vaccins concernés par l’élargissement, il s'agit de : DTP (Diphtérie-Tétanos-Polio, seuls obligatoires actuellement), Hib (Méningites à Haemophilus), Coqueluche, Hépatite B, Pneumocoque, Meningocoque C, ROR (Rougeole Oreillons Rubéole).

Retrouvez ici le communiqué

Retour au sommaire du dossier Médecin

envie de changer de poste

Publicité

Commentaires (0)