FNESI

La Fnesi dénonce l'immobilisme du ministère de la Santé

par .

Cet article fait partie du dossier:

Formation en ifsi

    Suivant

Annulation des groupes de travail sur la réforme de la gouvernance, absence de consultation des jeunes et professionnels de santé paramédicaux sur la Loi de Santé, des promesses en suspens... La Fédération nationale des étudiants en soins infirmiers (FNESI) est en attente, depuis novembre 2014, d'actions concrètes, notamment sur la question de la gouvernance des Instituts de formation en soins infirmiers (Ifsi). Elle rappelle ainsi la ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, Marisol Touraine, à ses engagements.

FNESI congrès voix compte

A Nantes, lors du congrès 2014 de la Fnesi, les étudiants en soins infirmiers se sont exprimés massivement : leur voix doit compter !

Lors de son conseil d'administration, qui s'est déroulé à Reims les 7 et 8 février 2015, la FNESI a fait l'amer constat qu'aucune réflexion n'a encore été menée sur les problématiques des étudiants en soins infirmiers, notamment sur la question de la gouvernance des Ifsi. Ce sujet était pourtant au coeur des préoccupations des ESI lors du congrès de l'association étudiante organisé en novembre 2014 à Nantes. Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, de la Santé, et des Droits des femmes, avait d'ailleurs annoncé, lors d'une allocution audiovisuelle, que les travaux sur la réforme de la gouvernance des instituts de formation sur un modèle démocratique universitaire débuteraient en janvier 2015. Il est inacceptable qu'à l'heure actuelle, aucun travail n'ait été engagé alors que la question de la gouvernance génère une attente d'actions immédiates, souligne Loïc Massardier, président de la Fnesi, dans un communiqué de presse daté du 11 février 2015.

La FNESI exhorte madame la ministre de prendre en considération les attentes des jeunes quant à leur avenir, leur volonté de participation au processus de concertation et de dialogue social

"L'engagement étudiant est le préalable à l'engagement professionnel"... « Etre acteur de sa formation », lors du congrès de la Fnesi, en décembre dernier, cette phrase fut au coeur des débats, notamment lors de la table-ronde "politique" qui mit en présence DGOS, Fédération hospitalière de France (FHF), Comité d’Entente des formations infirmières et cadres (CEFIEC). Loïc Massardier, président de la FNESI, avait fait brillamment entendre un discours engagé sur ce point,...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)