AU COEUR DU METIER

Ordre infirmier : oui, non, peut-être...

Cet article fait partie du dossier :

ONI

    Précédent Suivant

Tout au long de la semaine, diverses nouvelles concernant l'Ordre infirmier - des fuites... - ont circulé sur les réseaux : abrogation, adhésion facultative pour les salariés... A quelques jours de la présentation du projet de loi sur la politique de santé par Marisol Touraine, les rumeurs vont bon train. Le point sur les dernières informations, à prendre encore avec quelques réserves car tout est dit... et son contraire...

Ordre infirmier : la situation reste floue

Le 27 mai 2014, plusieurs médias, sourçant un "simple" document de travail dévoilé par l'Espace Social Européen, ont annoncé que le projet de loi sur la politique de santé qui sera dévoilé le 17 juin prochain au ministère des Affaires sociales et de la Santé proposerait l'abrogation de l'Ordre infirmier. Nos confrères du site espaceinfirmier.fr ont été contactés en fin de soirée par le service de presse du ministère des Affaires sociales et de la Santé qui a indiqué réfuter la validité de ce document de travail, soulignant en effet que l’abrogation de l’Ordre n’est pas à l’ordre du jour et qu’une telle disposition n’aurait pas sa place dans la future loi de santé. De son côté, et dans le même temps, la fédération CGT Santé et Action sociale a déclaré, dans un communiqué de presse, que la future loi santé comportera un dispositif qui rendra l'adhésion [à l'Ordre infirmier] facultative pour les salariés.

Selon le service de presse du ministère :"l’abrogation de l’Ordre n’est pas à l’ordre du jour et une telle disposition n’aurait pas sa place dans la future loi de santé".

Le 28 mai 2014, la Fédération Nationale des Infirmiers (FNI) a invité, dans un communiqué de presse, la ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine, à faire la transparence sur le devenir de l'Ordre national infirmier. Rappelons que le 13 mai 2014, lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, Marisol Touraine a déclaré que la grande majorité - 85% des infirmiers - travaillent en établissement, la mise en place d'un ordre avec adhésion obligatoire ne correspond donc...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (6)

binoute1

Avatar de l'utilisateur

597 commentaires

#6

@ rockeuse

ah bon, c'est nouveau ? l'ordre pourra agir sur nos conditions de travail ???

toi, tu n'as pas lu les petits astérisques avant de signer !

eusèbe

Avatar de l'utilisateur

499 commentaires

#5

Basta !

Et ça fait combien de temps qu'on vous dit qu'on n'en veut pas de cet ordre ? Quand on veux représenter une profession, la première des choses est de l'écouter : le message est clair et limpide, on n'en veut pas ! le boulot est donc terminé, l'ordre, basta !

BRONCO

Avatar de l'utilisateur

35 commentaires

#4

5% ?

Il n'y aurait que 5% d'IDE assez intelligents pour voir un intérêt à adhérer à l'ONI? Donc les 95% restants sont des débiles profonds . A moins qu'ils ne soient au quotidien sur le terrain , c'est à dire au plus prêt des patients ( Et non des clients , désolé pour les pro- anglo-canadiens , mais en France c'est encore le cas ) et qu'ils ne sont pas des "petits chefs" qui ne connaissent plus la réalité de la profession .
Les ordres sont d'un autre temps et ont prouvés leurs inefficacités . Passons rapidement à autre chose et pensons à nous fédérer pour défendre notre profession , mais de façon libre et sans obligation . Car je pense que " A bon vin , point d'enseigne " et qu'un mouvement efficace n'aura aucun mal à recruter des adhérents et à les garder sans contraintes ,ni menaces . Quant'à la piquette ....

Utilisateur supprimé

Avatar de l'utilisateur

494 commentaires

#3

Merci, merci !

Mais il a fait quoi ton ordre depuis bientôt 8 ans dans les supposées actions précitées ?

rockeuse

Avatar de l'utilisateur

8 commentaires

#2

VIVE MOUTARDE

Vous allez vous ennuyer Moutarde sans l'ordre pour vous défouler....!!!!!!.
Quel sera le prochain bouc émissaire, nécessaire à votre survie médiatique sur ce site?
Votre avatar de diable n'est il pas le reflet de vos intentions ?

La profession n'a plus de souci à se faire: avec Moutarde et ses acolytes , nous allons continuer à obtenir la valorisation de nos compétences et une amélioration de nos conditions de travail comme ils y travaillent avec résultat depuis plusieurs années.
VIVE MOUTARDE

Utilisateur supprimé

Avatar de l'utilisateur

494 commentaires

#1

J’attendrai

le jour et la nuit,
lalala

Mais en attendant,

Une abstention massive de la part des IDE dans leur ensemble à hauteur de 95 % lors des élections des cdoi et de l’ordre de 78 % chez les inscrit(e)s ce qui peut suggérer que soit ils/elles n’y croient plus soit qu’ils/elles ont été enrolé(e)s de force et sous la menace.

Le PS aux affaires devrait difficilement être insensible à des taux d’abstention bien supérieurs à ceux qui ont fait vaciller la République à 2 reprises…

Et comme on dit, jamais 2 sans 3 !

Par ailleurs, nul ne peut ignorer qu'une grande partie des cdoi sont dans l'incapacité de fonctionner faute de ...candidats !

Ce qui oblige Didier l'embrouille ☺ à prévoir un 2ème tour pour les cdoi et à reporter les élections des croi...