AU COEUR DU METIER

Vaccination antigrippale : les compétences infirmières enfin reconnues !

par .

Cet article fait partie du dossier:

Compétences infirmières

    Précédent Suivant

Le 26 septembre 2018, un décret et un arrêté parus au Journal Officiel élargissent le rôle des infirmier(e)s en matière de vaccination antigrippale. Une mesure de santé publique pour laquelle l’Ordre national des infirmiers (ONI) a oeuvré depuis longtemps et dont il se félicite aujourd'hui.

vaccin grippe infirmière

En matière de vaccination antigrippale, les infirmiers vont pouvoir désormais jouer pleinement leur rôle de santé publique auprès des patients, a souligné Patrick Chamboredon, président de l'Ordre national des infirmiers.

L'ONI rappelle que jusqu’alors, des limites à cette vaccination étaient injustifiées. En effet, pourtant parfaitement formés à l'administration de vaccins, les infirmiers se voyaient inutilement contraints par l’obligation que la personne dispose d’une prescription médicale pour pouvoir être vaccinée. C’était une contrainte qui limitait l’accès à la vaccination alors que l’on sait que celle-ci marque le pas dans notre pays, souligne l'ONI. Ces deux textes réglementaires élargissent donc les indications de vaccination antigrippale. Rapppelons que depuis 2008, les infirmiers avaient obtenu de pouvoir vacciner contre la grippe sans prescription médicale mais uniquement les personnes âgées et malades chroniques, à l’exception de la première vaccination.

Désormais, les infirmières et infirmiers peuvent donc vacciner sans prescription du médecin toutes les personnes majeures pour lesquelles la vaccination antigrippale est recommandée dans le calendrier des vaccinations en vigueur, à l'exception des personnes présentant des antécédents de réaction allergique sévère à l'ovalbumine ou à une vaccination antérieure.

Pour l'ONI, c'est une pleine satisfaction d'autant qu'il n’a pas ménagé ses efforts depuis plusieurs années auprès du Gouvernement, des parlementaires, des autorités de santé pour faire sauter ces contraintes et que le rôle des infirmiers soit pleinement reconnu. Et de souligner que pour améliorer la couverture vaccinale, il était absurde de se priver des infirmiers dont il faut rappeler qu’ils constituent la plus nombreuse profession de santé en France avec 680 000 professionnels dont 120 000 exerçant...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)