IDEL

Vaccin antigrippal : tous les professionnels de santé vont mettre la main à la seringue !

Cet article fait partie du dossier :

Grippe

    Précédent Suivant

La Haute Autorité de Santé a rendu publique ses dernières recommandations concernant la vaccination contre la grippe. Celle-ci préconise une harmonisation des compétences entre les professionnels de santé. Elle propose notamment que la vaccination puisse être réalisée par les sages-femmes, les infirmiers, et les pharmaciens ayant participé aux expérimentations même en primo-injection.

vaccin grippe

La HAS souligne que tous les professionnels de santé habilités devraient être en capacité de vacciner tout individu qui en fait la demande qu'il appartienne ou non aux populations ciblées.

La Commission Technique de Vaccination de la Haute Autorité de Santé (HAS) a été saisie par la Direction Générale de la Santé afin d’établir l’intérêt et les conditions d’une extension des compétences vaccinales des infirmiers, des sages-femmes et des pharmaciens ainsi que sur les prérequis nécessaires à ces vaccinations. La HAS vient de publier ses conclusions concernant spécifiquement le vaccin contre la grippe.

A l’issu de son évaluation, la commission estime qu’il apparait justifié d’harmoniser les compétences entre les professionnels de santé. Il recommande donc à ce que la vaccination puisse être proposée et réalisée par les sages-femmes, infirmiers, et, à ce stade, par les pharmaciens participant à l’expérimentation, sans prescription préalable d’un médecin, à tous les individus de plus de 18 ans, dès lors qu’ils sont éligibles aux recommandations vaccinales. Le rapport stipule que seuls les individus ayant présenté une réaction anaphylactique sévère à l'ovalbumine ou toute réaction anaphylactique sévère lors d'une précédente injection doivent être orientés en milieu spécialisé pour recevoir une vaccination anti-grippale.

De même, la HAS souligne que tous les professionnels de santé habilités devraient être en capacité de vacciner tout individu qui en fait la demande qu'il appartienne ou non aux populations ciblées par les recommandations vaccinales et dès lors qu'il en assume les coûts associés.

Renforcer les exigences en termes de formation et de traçabilité

Dans un même temps, la commission de la HAS recommande un renforcement des exigences en termes de prérequis et de traçabilité. En effet, elle plaide pour une formation et une mise à jour régulière des connaissances en vaccinologie. En outre, le partage des informations concernant l’acte vaccinal entre l’ensemble des professionnels de santé apparait nécessaire, notamment la date, le nom du vaccin, son numéro de lot et l'identification du vaccinateur. Il paraît en effet souhaitable d'éviter toute nouvelle vaccination chez un individu déjà vacciné. La commission suggère la mise en place d’un outil unique de traçabilité informatisé et partagé entre les professionnels afin d’y parvenir.

Cependant, la HAS a bien conscience des difficultés à surmonter pour la mise en application d’un tel outil dans un pays où la multiplicité actuelle des supports de traçabilité existants (carnets de santé, carnet de maternité, dossier médical personnel, dossier pharmaceutique, carnet de vaccination électronique) n'est pas de nature à favoriser une traçabilité efficace pour l'usager et les professionnels.

La HAS souligne que, lors de son évaluation, elle a pris en considération les principales données disponibles à ce jour concernant le vaccin contre la grippe. Le rapport évoque notamment la prise en compte du bilan à un an des expérimentations mises en œuvre en région Auvergne-Rhône- Alpes et Nouvelle Aquitaine autorisant les pharmaciens d'officine à vacciner certaines populations. Apparemment, une très bonne acceptabilité et satisfaction de la part des publics adultes concernés a été constaté sans toutefois observer d'impact significatif sur la couverture vaccinale. Voilà qui risque encore de faire réagir les infirmiers libéraux ! D’autant plus que ces recommandations demeurent limitées à la vaccination contre la grippe mais d’autres travaux à venir traiteront de l’ensemble des vaccinations.

Creative Commons License

Journaliste infirmiers.com roxane.curtet@infirmiers.com  @roxane0706

Retour au sommaire du dossier Grippe

Commentaires (0)