GRANDS DOSSIERS

Zoom sur les programmes santé de F. Fillon et A. Juppé

Cet article fait partie du dossier :

Présidentielles

    Précédent Suivant

Voici un résumé des programmes en matière de santé de François Fillon et d'Alain Juppé, seuls candidats désormais en lice pour le second tour des élections primaires de la droite et du centre, qui se déroulera dimanche 27 novembre.

François Fillon Alain Juppé

La primaire de la droite 2016 oppose François Fillon et Alain Juppé.

Selon les résultats provisoires de la Haute autorité de la primaire le 20 novembre au soir, François Fillon, ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy, recueillait 44,2%, tandis que le maire de Bordeaux était à 28,5%. L'APM s'est fondée sur les programmes écrits, figurant sur le site internet des candidats, ainsi que sur leurs déclarations, notamment lors de conférences de presse, à des congrès ou lors de la Paris Healthcare Week qui s'est déroulée en mai Porte de Versailles.

Le programme santé de François Fillon

Le député LR de Paris avait commencé à présenter ses propositions sur la santé dès août 2015, puis de manière plus détaillée en octobre 2015. Il s'était exprimé en décembre de la même année aux Rencontres annuelles de la Fédération de l'hospitalisation privée (FHP), puis en mai 2016 à la Paris Healthcare Week.Selon son programme figurant sur son site, il propose d' améliorer l'offre de soins sur tout le territoire en accélérant la mise...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (3)

eikichi_onizuka

Avatar de l'utilisateur

4 commentaires

#3

choix cartésien ?

Les fanas de Droite sont en majorité des retraités qui n'ont que faire du monde du travail actuel .Pour eux ,tout est facile parce qu'ils ont vécu dans une période d'abondance.Pour eux ,les jeunes d'aujourd'hui sont des feignants.Les conditions de travail en 39h à l'hôpital public dans les seventies ce n'est pas les conditions de travail en 2016 avec des postes en objectif ciblé.

Bebe22

Avatar de l'utilisateur

4 commentaires

#2

Atterant

Que les patients ne viennent pas se plaindre si il s acceptent ce genre de vision de hôpital public

eusèbe

Avatar de l'utilisateur

497 commentaires

#1

Que du bonheur...

...en quelque sorte !