AU COEUR DU METIER

La communication, point fort de la relation patient-soignant

par .

Cet article fait partie du dossier:

Compétences infirmières

    Précédent Suivant

Pour 98 % des patients et 97 % des soignants, la communication est considérée comme « fondement » d'une bonne relation. A l'occasion de ses dix années d'existence, la Fondation MACSF s'est penchée sur cet aspect du soin et sur la relation soignant-patient.

soins patiente piqure

La communication, « fondement » d'une bonne relation de soin

Selon l'étude menée par la Fondation MACSF/Harris Interactive1, 98 % des patients et 97 % des soignants considèrent que la communication est le « fondement » d'une bonne relation. Au travers de son enquête, la Fondation MACSF, qui fête ses dix ans cette année, souhaite apporter un éclairage sur la relation patient-soignant en croisant les regards des personnes soignées et des professionnels de santé. Ainsi, les résultats de l'enquête montrent que 99 % des soignants et 94 des patients qualifient la relation patient-soignant de « bonne ». A noter que lorsque le professionnel de santé exerce depuis longtemps, le chiffre a tendance à augmenter. En effet, 75 % des soignants estiment que leur relation avec le patient est « très bonne » quand ils ont 25 ans ou plus d'ancienneté. De plus, 77 % des Français se sentent actifs dans l'échange lors d'une consultation et 85 % des soignants (94 % des libéraux et 76 % des professionnels salariés) jugent leurs patients actifs dans la relation de communication.

99 % des soignants et 94 des patients qualifient la relation patient-soignant de « bonne ».

Une relation basée sur l'écoute et la confianceLorsque l'on les interroge, les professionnels de la santé soulignent que les relations patient-soignant se basent notamment sur l'écoute, le patient, la confiance, le respect, le temps ou encore le dialogue. De leur côté, les patients notent que sont essentiels la confiance, la communication, l'écoute, l'empathie, le temps ainsi que le respect.Globalement, patients (96%) et soignants (99%) déclarent s'écouter l'un l'autre. Toutefois, seuls 10 % des professionnels de santé...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)