AU COEUR DU METIER

Pratique avancée : ce que dit le projet de loi de santé...

Cet article fait partie du dossier:

Compétences infirmières

    Précédent Suivant

Le projet de loi de santé, adopté mercredi 15 octobre en conseil des ministres, précise désormais que les professionnels paramédicaux qui exerceront en pratique avancée devront faire partie d'une équipe de soins.

La définition de l'exercice en pratique avancée des professionnels paramédicaux est désormais prévue à l'article 30 du projet de loi de Santé.

Ce texte comprend 57 articles, contre 54 dans une version soumise fin août au Conseil d'Etat. Son examen au Parlement est prévu début 2015.

La définition de l'exercice en pratique avancée des professionnels paramédicaux, auquel ils pourraient accéder via la réalisation de missions, figurait dans l'avant-projet à l'article 29. Elle est désormais prévue à l'article 30. Sa rédaction est nettement plus précise que dans la version précédente, qui avait été diffusée avant l'examen du texte par le Conseil d'Etat. Les auxiliaires médicaux formés à assumer des 'pratiques avancées' devront exercer dans des équipes de soins en lien avec le médecin traitant, afin d'améliorer la réponse aux besoins des patients chroniques, indique à présent l'exposé des motifs. Si le texte du projet de loi lui-même ne fait pas référence au médecin traitant et aux patients chroniques, il prévoit que les paramédicaux en pratique avancée exercent cette activité au sein d'une équipe de soins au sens de l'article L1110-12 du code de la santé publique. Cet article n'existe pas encore, mais sa création est prévue par le projet de loi de santé à l'article 25 (qui porte sur la refondation du dossier médical personnel -DMP).

Les auxiliaires médicaux formés à assumer des "pratiques avancées" devront exercer dans des équipes de soins en lien avec le médecin traitant, afin d'améliorer la réponse aux besoins des patients chroniques L'équipe de soins est un ensemble de professionnels qui participent directement au profit d'un même patient à la réalisation d'un acte diagnostique, thérapeutique, de compensation du handicap ou de prévention de perte d'autonomie, ou aux actions nécessaires à leur...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (2)

Wallys973

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#2

effectivement

C'est clair FRED60 suis entièrement d'accord avec toi!
c'est bien beau d'en faire plus, mais parlons d'abord coût pour se former ? aide ? statut ? salaire ? temps ? voir même législation sur ses "pratique avancée"
d'ailleurs j'ai toujours dit avec la réforme LMD qu'ils allaient en profiter pour en demander plus et ça ne rate pas...

FRED60

Avatar de l'utilisateur

34 commentaires

#1

Evolution d'accord mais quel statut?

On nous pond un projet de loi sur les pratiques avancées avec les conditions de formation et de pratique mais comme d'habitude on oublie de parler du statut.
Rien sur l'échelle de salaire, les grilles mais bon pourquoi en parler alors que beaucoup revent de jouer les médecins gratuitement...