AU COEUR DU METIER

Semaine européenne de la vaccination : le rôle fondamental de la profession infirmière

par .

Cet article fait partie du dossier:

Compétences infirmières

    Précédent Suivant

Tous les ans depuis 2005, l’Organisation Mondiale de la Santé organise la Semaine européenne de la vaccination. La finalité : sensibiliser la population à l’importance de la vaccination dans la lutte contre les maladies infectieuses et à étendre la couverture vaccinale. Elle rappelle que la vaccination est l’un des moyens les plus efficaces pour protéger le plus grand nombre, à tous les âges de la vie et souligne que la vaccination fait reculer les inégalités en matière de santé et d’éducation. L'occasion aussi de rappeler le rôle fondamental joué par la profession infirmière en la matière.

vaccin IDE

L'expertise infirmière - est et sera toujours -, à travers le monde, garante du succès des campagnes de vaccination pour la protection de tous.

Cette année, du 20 au 26 avril 2020, la Semaine européenne de la vaccination 2020 a mis en évidence la valeur des vaccins pour de nombreux aspects de la bonne santé et du bien-être tout au long de la vie. Cependant, comme l'a rappelé l'Ordre national des infirmiers, cette semaine a une dimension toute particulière : non seulement en raison de la crise sanitaire mondiale due au Covid19, qui remet sur le devant de la scène l’importance de la vaccination, mais également car l’OMS a décidé de proclamer l’année 2020 années des infirmières/infirmiers et sages-femmes, commémorant ainsi le 200e anniversaire de la naissance de Florence Nightingale. L’occasion de confirmer le rôle fondamental joué par le personnel infirmier dans la vaccination, pour la protection de tous.

Selon l'OMS, le personnel infirmier et les sages-femmes jouent en effet un rôle essentiel pour la réalisation de la couverture sanitaire universelle (CSU), notamment en fournissant des informations fondées sur des bases factuelles au sujet de la vaccination et, dans de nombreux pays, en administrant les vaccins. En première ligne vis-à-vis du public, dans les hôpitaux comme dans les établissements médico-sociaux ou à domicile, les infirmiers sont des acteurs de premier plan de la vaccination. Ils procédent aux vaccinations et permettent ainsi de toucher le plus grand nombre, dans tous les territoires. Ils sensibilisent leurs patients à l’importance de la vaccination et diffusent des informations avérées sur les vaccins. Ce rôle important sera également salué dans les activités, la documentation et les messages clés de la Semaine européenne de la vaccination.

L'ONI soulignant à son tour que les professionnels de santé sont la source d’information la plus fiable sur les vaccins. Mais en cette période d’épidémie de Covid19, il est indispensable de rappeler qu’il faut absolument poursuivre les vaccinations, notamment chez les jeunes enfants. L’Ordre National des Infirmiers préconise par ailleurs de dupliquer l’expérimentation menée à Mayotte qui permet aux infirmiers en puériculture de déclencher, sans prescription, téléconsultation et vaccination. Il faut aussi s'appuyer sur eux pour le diagnostic précoce et l'aide à l'orientation des patients vers un médecin qui sera à même de prendre en charge certaines pathologies spécifiques.

Cette année, du 20 au 26 avril, l’OMS/Europe a célébré le 15e anniversaire de la Semaine européenne de la vaccination, soulignant ainsi le rôle essentiel du personnel infirmier et des sages-femmes pour protéger la santé de tous par la vaccination. L'événement se poursuit au plan mondial du 24 au 30 avril 2020.

vaccination semaine europe 2020 image 1       vaccination semaine europe 2020 2

De son côté, le Secrétariat international des infirmières et infirmiers de l’espace francophone (SIDIIEF), réseau mondial francophone de la profession infirmière, prend position en faveur de la vaccination (cf. encadré ci-dessous) à l'occasion de cet événement qui se prolonge au plan mondial du 24 au 30 avril 2020 et rappelle également le rôle incontournable que jouent les infirmières et les infirmiers dans les stratégies vaccinales. Pour le SIDIIEF, malgré la pandémie de coronavirus, les campagnes vaccinales majeures doivent se poursuivre pour protéger les populations. Et l’expertise infirmière -est et sera toujours- garante du succès de ces campagnes. Et de rappeler en effet que si tous les yeux sont actuellement rivés sur la pandémie de coronavirus, d’autres maladies, évitables par la vaccination, continuent de tuer ou d’affaiblir les populations et les systèmes de santé

Les vaccins permettent pourtant de prévenir jusqu’à trois millions de décès chaque année. C’est pourquoi la vaccination constitue un investissement rentable, tant socialement qu’économiquement, et doit être intégrée à la couverture sanitaire universelle. La pandémie actuelle due au Covid19 dresse hélas un tableau sinistre de ce que peut être un monde sans vaccin : hospitalisations massives, décès, confinement, impacts économiques... Les experts mondiaux cherchent sans relâche un traitement ou un vaccin qui nous protègerait tous. Sans le vaccin contre la COVID-19, la planète reste en état d’alerte. De fait, souligne le SIDIIEF, alors que les États préparent avec prudence la phase de déconfinement des populations, les systèmes de santé, déjà saturés par la situation actuelle, ne peuvent pas se permettre de faire face à d’autres éclosions majeures de maladies. Et de rajouter que près de 20 millions d’enfants ne sont toujours pas vaccinés ou le sont insuffisamment, en raison d’un accès limité aux vaccins dans de nombreuses régions à faibles revenus et isolées. Quant aux pays où les vaccins sont accessibles, la vaccination y est parfois rejetée en raison de fausses informations. Si les enfants sont moins touchés par le coronavirus, ils peuvent subir des conséquences graves de la rougeole ou de la coqueluche. Le calendrier vaccinal doit donc à tout prix être maintenu.

Le SIDIIEF estime donc crucial que les infirmières et les infirmiers acquièrent davantage d’autonomie et de responsabilités dans le processus de vaccination de tous les pays. Car, quand le vaccin contre la COVID-19 sera trouvé et produit, la profession infirmière répondra présente pour informer, transmettre les données probantes, promouvoir et administrer celui-ci. Le SIDIIEF invite, de ce fait, les gouvernements, les organismes sociosanitaires et les professionnels de la santé à mettre en place sans attendre des actions et des stratégies pour que la vaccination soit pleinement promue, accessible et administrée.

Formant le groupe professionnel majoritaire dans tous les contextes de soins, les infirmières et les infirmiers sont au cœur des stratégies de santé publique. Ils contribuent significativement à la réduction et au contrôle des maladies infectieuses. 

Prise de position du SIDIIEF : "Expertise infirmière : pierre angulaire des stratégies efficaces en vaccination"

Ce qu’il faut retenir

vaccination enfant sidiiefLa profession infirmière doit assumer pleinement son rôle en matière de prévention et de protection des populations. En ce sens, une pratique vaccinale de qualité implique la formation continue et le développement soutenu des compétences infirmières, notamment en ce qui concerne les principes d’immunisation, l’épidémiologie des maladies infectieuses, les nouveaux vaccins, les risques de contagion, ainsi que les complications liées aux maladies évitables par la vaccination.

Le SIDIIEF soutient et encourage les interventions qui favorisent les attitudes positives à l’égard de la vaccination et qui permettent aux personnes de faire des choix libres et éclairés. Les prises de position d’infirmières ou d’infirmiers, contraires à la science et aux recommandations des autorités de santé publique en matière de vaccination, devraient être considérées comme des manquements éthiques et assujetties à des règles déontologiques à conséquences disciplinaires

Dans un contexte où les changements climatiques influent sur la santé, le SIDIIEF réitère qu’il est urgent d’agir sur les facteurs environnementaux (SIDIIEF, 2019) et appuie les politiques publiques visant aÌ€ modifier l’impact des déterminants sociaux qui contribuent à augmenter les risques de maladies infectieuses.

Le SIDIIEF soutient toutes les mesures entreprises par les différentes autorités de santé qui mettent en place des processus de vaccination performants et accessibles. Il est d’avis qu’une pratique infirmière autonome, permettant notamment de prescrire et d’administrer les vaccins, engendre une diminution des délais d’administration et, conséquemment, améliore l’efficacité des campagnes de vaccination. Le leadership et les compétences des infirmières et des infirmiers occupent un rôle central et stratégique. Leur contribution protège les populations et s’avère une solution profitable pour tous.

Le SIDIIEF interpelle les états

  • À valoriser et soutenir le rôle stratégique des infirmières et des infirmiers, et à reconnaître leur
    contribution dans le processus vaccinal auprès des populations, et ce, dans tous les contextes
    de soins ;
  • À octroyer plus d’autonomie et des pouvoirs cliniques élargis aux infirmières et aux infirmiers
    en révisant le cadre légal de la profession infirmière pour leur permettre de prescrire les
    vaccins et d’instaurer l’immunisation, cela, dans le but d’améliorer la couverture vaccinale

LE SIDIIEF fait appel à la profession infirmière 

  • Pour se positionner comme groupe professionnel incontournable face aux enjeux de la vaccination; Pour contribuer à protéger les populations du monde contre les maladies évitables par la vaccination et à améliorer la couverture vaccinale;
  • Pour protéger les populations en étant elle-même vaccinée;
  • Pour contrer la désinformation concernant la vaccination en s’appuyant sur des preuves scientifiques ;
  • Pour revendiquer, auprès des décideurs de leur pays, le droit à la vaccination et à un accès équitable aux vaccins à toute la population;
  • Pour travailler en partenariat avec toutes les parties prenantes : les décideurs locaux, régionaux et nationaux, les professionnels de la santé, afin de mettre en place des processus performants d’administration des vaccins et ainsi vacciner le plus grand nombre de personnes ;
  • Pour développer des stratégies de promotion vaccinale à grande échelle auprès du personnel soignant, dont les infirmières et les infirmiers ;
  • Pour inciter les ordres infirmiers et les associations nationales infirmières à inclure dans leur code de déontologie la responsabilité et le devoir de l’infirmière et de l’infirmier de soutenir le programme national de vaccination;
  • Pour inclure la vaccination dans les programmes de formation initiale et continue, afin de lui permettre d’intégrer cet enjeu dans tous les domaines de pratique et d’assumer pleinement leur rôle de sensibilisation et d’enseignement auprès des personnes et des communautés;
  • Pour développer des initiatives de recherche en sciences infirmières, portant sur les stratégies de santé publique face à l’hésitation à la vaccination;
  • Pour mettre en commun les connaissances et le savoir-faire infirmier en vaccination pour faire face efficacement à l’ampleur des avancées scientifiques en épidémiologie et en immunisation

Lire la recommandation du SIDIIEF

Les héros de la vaccination – sauver des vies grâce à la vaccination est une série de témoignages personnels qui permet d’illustrer les multiples contributions apportées par les individus à la réalisation de la vision d’une Région européenne exempte de maladies à prévention vaccinale, telle que définie dans le Plan d’action européen pour les vaccins 2015-2020.

 

*Le SIDIIEF est une organisation internationale non gouvernementale, dont la mission est de faciliter le partage des expériences et des savoirs infirmiers à travers le monde francophone, afin de contribuer au développement de la santé et à l’amélioration de la qualité des soins offerts aux populations. En tant que réseau francophone joignant près d’un million d’infirmières et d’infirmiers, le SIDIIEF agit en partenariat avec les communautés face aux grands enjeux sanitaires du monde.

Bernadette FABREGASRédactrice en chef Infirmiers.combernadette.fabregas@infirmiers.com @FabregasBern

Retour au sommaire du dossier Compétences infirmières

Publicité

Commentaires (0)