MODES D'EXERCICE

AP-HP : Martin Hirsch hué en direct par le personnel de l'Hôpital Pompidou

    Suivant

Le directeur général de l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP), Martin Hirsch, s'est exprimé vendredi matin au micro de France Inter, dans l'enceinte de l'Hôpital européen Georges Pompidou (HEGP) (Paris), dans une ambiance très mouvementée.

Martin Hirsch en direct à l'hôpital Pompidou (Paris) ©Radio France - 2015

Pour son "7/9", France Inter a organisé une matinée spéciale en direct de l'HEGP avec comme invités Martin Hirsch, Christophe Prudhomme, représentant de la CGT santé, et le représentant du syndicat SUD santé sociaux de l'HEGP, Apollinaire Bonnereau.

Cette émission avait lieu au lendemain d'une manifestation devant le siège de l'AP-HP qui a réuni de nouveau plusieurs milliers de personnes. Elle a été ponctuée de reportages, d'une interview de Martin Hirsch puis d'un débat entre les trois invités. Malgré les menaces d'un arrêt de l'émission par l'animateur, Patrick Cohen, le directeur général de l'AP-HP s'est fait huer à plusieurs reprises par des membres du personnel qui étaient présents.

Martin Hirsch a tenté d'expliquer que l'objectif de sa démarche était de sauver l'hôpital public, de mieux prendre en charge les patients et de conjurer la menace d'une suppression de 4.000 emplois en raison de l'application du plan d'économies sur les dépenses. Il a indiqué qu'il avait proposé de repartir sur de nouvelles bases en discutant sur l'amélioration des conditions de travail puis en reprenant le sujet des organisations du travail qui est un sujet qui ne peut rester comme cela.Des...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (3)

mimie11

Avatar de l'utilisateur

4 commentaires

#3

eternel probleme

que les dirigeants se mettent une bonne fois a la place des soignants dans leurs reelles conditions de travail,horaires decales,remplacement maladie+retour sur conges,nuits etcc +heures supplementaires non payees et au frais de la princesse
decote sur les retraites mises en place par l'equipe Raffarin en 2003 (qui n'avaient ete mises en place que dans la fonction publique hospitaliere pour palier les departs a la retraite massive d'un nombre d'agents de cette periode)de qui se moque t'il ,les economies hospitalieres peuvent se faire differemment (meilleure gestion et moins de privileges pour certains,une augmentation de 10% des elus n'a choque que ceux qui galerent au quotidien pour survivre et non vivre tant les impots ecrasent toujours les memes jusqu'a les essorer(nous serons bientot les prochains pauvres et malades en meme temps avec peu de possibilite de se soigner car les soignants qui partent a la retraite ont de gros problemes de sante(,usure prematuree a tout niveau,physique et mental)qui ne permet meme plus de profiter de leur courte retraite et bien sur ils vivent moins vieux
un peu de serieux Monsieur Hirsch ;faites evaluer les charges de travail des soignants sans trucage et reconnaissez avec le systeme les diplomes des soigants avec des salaires a la hauteur de leur responsabilite et apres vous pourrez envisager de vrais reformes plus equitables pour l'ensemble du monde du travail francais

clara19

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#2

pas touche à nos RTT

Tout à fait d'accord. Et ce matin à la Pitié-Salpêtrière, nous nous sommes fait entendre au départ de la course organisée par l'AP-HP.
M. Hirsch devait donner le top départ mais il a envoyé un sous-fifre.
Sans doute échaudé par ses mésaventures d'hier à Pompidou ?
C'est signe qu'il n'est pas si à l'aise avec le conflit. Tant mieux, ça nous renforce dans notre conviction que tous ensemble nous pouvons faire reculer Hirsch, et le gouvernement qui se cache derrière !
Notre force, c'est notre nombre !

loulic

Avatar de l'utilisateur

258 commentaires

#1

fossé

C'est ahurissant d'entendre le fossé qui sépare Hirsh de la réalité des soignants.

Une profonde condescendance pour le minable petit personnel qui ne comprend vraiment pas que les petits sacrifices qu'on lui demande sont pour leur bien !

Les cons.

Ces huées étaient fort rafraichissantes !