INFOS ET ACTUALITES

À voir - Infirmières, à l'épreuve de la vie

par .

Ce mercredi 1er juin à 22h30, sur France 2, Olivier Delacroix part à la rencontre des infirmiers, qu'ils exercent en libéral, à l'hôpital ou au sein d'une ONG. L'émission « Dans les yeux d'Olivier » rend ainsi un bel hommage à la profession infirmière au travers de portraits croisés. Explications.

Olivier Delacroix

Pour son émission « Dans les yeux d'Olivier », Olivier Delacroix a rencontré les infirmiers pour en savoir plus sur leur quotidien.

Olivier Delacroix consacre l'un des épisodes de son émission « Dans les yeux d'Olivier », diffusée sur France 2, à la profession infirmière. Ce mercredi 1er juin 2016, à 22h30, Olivier suivra ainsi le quotidien d'infirmiers aux parcours diversifiés. Comme il l'explique le sujet « Infirmières : à l'épreuve de la vie » est une immersion dans l'univers du soin qui nous permet d'aller au-devant d'une réalité qui est de l'ordre de la vocation, de l'engagement de la jeunesse. Nous sommes partis à la rencontre de femmes – et d'hommes – dont l'engagement humain est total, des gens qui sont entièrement dédiés aux autres dans le quotidien de la maladie.

Au travers de son émission, Olivier Delacroix souhaite ainsi rendre compte du quotidien des infirmières, de leur apport essentiel auprès de ceux qui vivent la maladie et côtoient la mort mais aussi provoquer une réelle prise de conscience. On est dans une société où tout va de plus en plus vite, où l'on demande aux gens de fournir en permanence davantage tout en étant chaque fois moins reconnus, où certains prennent des décisions à notre place, des décisions qui nous engagent… et nous fragilisent. Nous partageons tous un besoin de reconnaissance qui n'est pas comblé, souligne Olivier Delacroix.

Quatre portraits pour montrer la réalité du quotidien de l'infirmier

Je me suis demandé quelle était la vie des infirmières, raconte Olivier Delacroix. Assez fortes pour supporter le stress, les responsabilités, affronter la mort et la souffrance, tout ça pour des salaires modestes et avec des horaires sans fin. Olivier Delacroix a ainsi suivi, plusieurs jours durant :

  • Céline et Nathalie, deux infirmières exerçant au sein du SAMU de Dreux, motivées par l'action et l'adrénaline ;
  • Charline, infirmière libérale en milieu rural, qui a choisi de s'occuper des personnes les plus isolées – un choix qui n'est pas sans rappeler celui de Françoise, IDEL lyonnaise héroïne de La vie des gens ;
  • les infirmières du service hépatologie de l'hôpital Charles-Nicolle de Rouen, qui veillent sur des patients atteints de cancer ;
  • Céline, qui a a pour projet d'ouvrir son propre centre de soin en Inde et récolte des fonds à cet effet.

Charline, infirmière libérale, raconte sa rencontre avec Olivier

Interview Dans les yeux d'OlivierCharline, infirmière libérale, publie régulièrement ses chroniques, issues de son blog « C'est l'infirmière », sur le site Infirmiers.com. Elle revient sur sa rencontre avec Olivier Delacroix et explique pourquoi elle a accepté d'intervenir au sein de cette émission. Au départ, je ne voulais pas participer à ce film. Parce que je ne sentais pas à la hauteur, parce que je ne me voyais pas passer à la télévision, parce que je ne voyais pas ce que mon témoignage pourrait apporter, explique Charline. Ma plus grande réticence était ma crainte de voir les téléspectateurs penser que je représentais l'infirmière libérale française lambda alors que je ne représente personne à part moi-même et c'est déjà pas mal ! J'ai finalement été convaincue par la visite d'Olivier Delacroix car il s'agit d'un film sur les infirmières, de portraits de femmes qui ont choisi ce métier du soin et non d'un documentaire pédagogique pour expliquer ce qu'est une infirmière. Deux semaines après cette visite, Olivier et son équipe prenaient place dans la voiture de Charline pour la suivre durant ses soins. Le tournage a duré trois jours. Trois jours durant lesquels j'ai pu leur montrer mes patients, mes gens, mes soins et tout ce qui compose ma tournée. À la fin, ils étaient épuisés ! Ils ont été amusés de rencontrer mes patients, ils ont été émus par certaines prises en charge et je pense qu'ils ont compris l'essence même de mon travail d'infirmière libérale, ce pour quoi je me lève et démarre ma voiture tous les matins. Finalement, après un gros stress avant leur arrivée, j'ai rapidement pris mes marques avec tout ce petit monde dans ma voiture, et j'ai adoré les avoir à mes côtés durant ces trois jours inoubliables. Pouvoir montrer mon travail a été une expérience incroyable, je ne les remercierai jamais assez pour ça. Désormais, Charline a repris sa vie tranquille de petite infirmière de campagne. J'espère que mes patients seront heureux de se voir ainsi mis en lumière et que ceux qui seront derrière leurs petits écrans apprécieront les quatre portraits présentés dans le film.

Faire le portrait d'une profession qui dénombre plus de 640 000 personnes et de multiples modes d'exercices n'est pas chose aisée, mais c'est avec beaucoup d'humilité et d'empathie qu'Olivier Delacroix se prête à l'exercice. L'un des prochains épisodes de l'émission « Dans les yeux d'Olivier » portera sur le burn-out, un sujet délicat qui touche, hélas, de près les infirmiers. On regrettera que ce documentaire soit diffusé en seconde partie de soirée, mais il a le mérite de chasser les nombreuses idées reçues véhiculées par la série « Nina ».

Creative Commons License

Aurélie TRENTESSE  Journaliste Infirmiers.com aurelie.trentesse@infirmiers.com  @ATrentesse

Publicité

Commentaires (3)

execho

Avatar de l'utilisateur

188 commentaires

#2

en Inde!

n'est ce pas un peu excessif?

FrançoisMecheri

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#1

Un reportage réellement bouleversant ...

Véritablement bluffé et happé par ce très beau documentaire, qui a entre autres le mérite de ne pas oublier le quotidien de ces 7 ou 8 milliards d'êtres humains délaissés et qui sont pourtant nos semblables.

J'ai été bluffé car si nous connaissons tous le dévouement de la quasi majorité des infirmières et infirmiers, j'étais loin de penser que cela pouvait atteindre un tel niveau de sacrifice !

Je ne résiste d'ailleurs pas à l'envie de dire à quel point ces quatre femmes m'ont émues, au point de me réconcilier avec la vie en me redonnant un peu d'espoir en l'autre.

Et pour tout dire je suis presque jaloux de la lumière que ces magnifiques infirmières dégagent.
Une lumière qui vaut bien toutes les gratifications du monde, en tout les cas bien plus que les sur-rémunérations indument déversées au bénéfice de certaines corporations.
Des corporations qui ne pensent qu'à leurs petits sous sous, voire à leurs trop longues vacances ...

Alors Bravo de si bien montrer l'exemple ! Au point que ce soir j'éprouve cette formidable et irrésistible envie de marcher sur leurs pas.
Alors, je vais dès demain me renseigner sur les formalités à remplir pour obtenir le visa pour Inde et voir en cet autre coin du monde de quelle manière je pourrais être simplement utile.

Encore Merci de tout coeur.

François