AUTRES METIERS

Grippe : quid de la vaccination par les pharmaciens ?

par .

Cet article fait partie du dossier :

Médecin

La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière a débuté le 6 octobre 2017, et les professionnels de santé sont invités à se faire vacciner et à inciter leurs patients à le faire pour éviter les épidémies. Cette année, les pharmaciens de plusieurs régions françaises peuvent administrer eux-mêmes le vaccin.

Certains pharmaciens peuvent désormais administrer le vaccin contre la grippe.

L’hiver dernier, la grippe a été responsable de 14 000 décès. Pour éviter une épidémie de cette ampleur, le ministère des Solidarités et de la Santé invite les professionnels de santé à se faire vacciner pour des raisons d’exemplarité et de responsabilité, et à sensibiliser leurs patients. Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, n’a pas hésité à donner de sa personne en se faisant vacciner lors de l’inauguration du kiosque de vaccination contre la grippe. Par ailleurs, pour améliorer la couverture vaccinale, certains pharmaciens sont autorisés, dès cette année, à administrer le vaccin dans deux régions françaises.

vaccination Agnès Buzyn

3 000 pharmaciens autorisés à vacciner contre la grippe saisonnière

3 000 pharmaciens des régions Auvergne-Rhône-Alpes et Nouvelle-Aquitaine peuvent, depuis le 6 octobre 2017, réaliser la vaccination à l’officine de certains adultes contre la grippe saisonnière. L’objectif : améliorer la couverture vaccinale. En effet, l’hiver dernier, 47,4 % des personnes ayant reçu une invitation à se faire vacciner l’ont fait, contre 48,3 % en 2015 alors que les objectifs de santé publique sont fixés à 75 % pour la population à risque. Paradoxalement, le nombre de personnes invitées à se faire vacciner augmente chaque année de 3 à 4 % en raison notamment du vieillissement de la population. Cette année, plus de 12 millions de personnes ont reçu une invitation de l’Assurance Maladie. L’expérimentation doit durer trois ans et, si les résultats sont probants, elle sera étendue à d’autres régions et à de nouveaux publics, selon l’Ordre des pharmaciens. Pour participer à cette expérimentation, les pharmaciens volontaires ont suivi une formation théorique ainsi qu’une formation pratique à l’acte vaccinal. Soulignons que le pharmacien n’est pas autorisé à vacciner toute la population, et certaines conditions techniques sont requises, comme le respect d’un cahier des charges précis et l’aménagement d’un espace dédié à la vaccination dans la pharmacie. De plus, il est uniquement habilité à réaliser la vaccination des personnes invitées déjà vaccinées au cours de trois dernières années, hormis celle des enfants et des femmes enceintes.

vaccination antigrippale 2016-2017

Vaccination antigrippale : quid de l’apport des infirmiers libéraux ?

action vaccination grippe Sniil

Bien qu’il salue les efforts entrepris pour inciter les Français à se protéger contre la grippe, le Syndicat national des infirmières et infirmiers libéraux (Sniil) regrette que les IDEL n’aient jamais bénéficié d’une campagne de communication aussi forte pour informer les patients de leur savoir-faire historique en matière de vaccination. Rappelons en effet que les infirmiers libéraux peuvent, depuis 2008, réaliser la vaccination antigrippale des personnes âgées de plus de 65 ans ou souffrant de certaines pathologies graves. Depuis 2011, ils peuvent également vacciner les personnes invitées déjà vaccinées au cours des trois dernières années sur présentation de leur bon de prise en charge sans prescription médicale préalable (sauf enfants et femmes enceintes) et, sur prescription médicale, les personnes invitées mais non vaccinées au cours des trois dernières années ainsi que les personnes ciblées par la vaccination mais non identifiées par l’Assurance Maladie. En outre, ils sont formés et habilités légalement à réaliser des injections et à en suivre les effets et, depuis le 27 décembre 2013, ils peuvent détenir et injecter sur prescription orale d’un médecin du Samu une ampoule d’adrénaline en cas de choc anaphylactique, limitant ainsi les risques pour la population.

Pour inciter les quelques 12 millions de Français à risque à se protéger contre la grippe et faire valoir leurs compétences en la matière, le Sniil a conçu une affiche dédiée aux infirmiers libéraux qu’ils peuvent apposer dans leurs cabinets.

De son côté, l'Ordre national des infirmiers s'est exprimé via twitter, rappelant ceci : Parlez-en aussi à votre infirmier : il peut vous vacciner sans prescription du médecin sous certaines conditions...

Malgré un important dispositif de communication, la bataille contre la grippe est loin d’être gagnée, puisque sur Twitter (1), 68 % des personnes interrogées avouent qu’elles ne se comptent pas se faire vacciner contre la grippe cette année. Quant aux professionnels de santé eux-mêmes, nul ne sait s'ils seront les meilleurs ambassadeurs... Ce sujet fait débat chaque année !

sondage Twitter

Épidémie grippale 2016-2017 : quel bilan ?

Le nombre de consultations pour syndromes grippaux a été estimé à 1,9 million durant l’épidémie qui a duré dix semaines.

6 500 hospitalisations pour 41 000 passages pour grippe ont été rapportés par les services d’urgence lors de la saison hivernale 2016-2017. Les patients étaient majoritairement âgés de 65 ans et plus.

La surmortalité toutes causes confondues a quant à elle été de 21 000 décès, contre 18 300 en 2014-2015. Les personnes âgées de plus de 75 ans ont été particulièrement touchées par cette surmortalité. La part de surmortalité imputée à la grippe a été estimée à 14 400 par Santé Publique France.



Note

  1. 361 utilisateurs Twitter ont répondu au sondage mené du 5 au 6 octobre 2017.
Creative Commons License

Aurélie TRENTESSE Journaliste Infirmiers.com aurelie.trentesse@infirmiers.com @ATrentesse

Retour au sommaire du dossier Médecin

Publicité

Commentaires (0)