IDEL

A lire - "Bonjour, c'est l'infirmière !"

par .

Cet article fait partie du dossier :

Livres de la rédaction

    Précédent Suivant

Sur son blog "C'est l'infirmière - Brèves et chroniques d'une infirmière rurale !", Charline, infirmière libérale nous raconte son quotidien d'infirmière de campagne, entre claquements de portières et sonnettes de portes. Dans son livre "Bonjour, c'est l'infirmière !" qui paraît le 20 septembre prochain aux Editions Flammarion, Charline nous entraîne dans son quotidien de soignante avec comme ligne de conduite : panser l'impensable, penser l'impossible. Et croire à l'incroyable pour que tout reste possible. Un récit riche d'une belle humanité au service d'un métier tourné vers ce que les infirmiers ont de plus cher : la santé de leurs patients.

charline, infirmière libérale

Dan son ouvrage "Bonjour, c'est l'infirmière !", Charline partage coups de gueule, bonheurs, rencontres, tranches de vie, tronches de gens : toutes ces personnes et ces humeurs qui nourrissent ses tournées et ses journées.

Le résumé présenté en 4e de couverture de l'ouvrage de Charline "Bonjour, c'est l'infirmière !" nous guide déjà vers l'essentiel du récit. "Chaque matin, Charline réveille sa voiture et sa motivation pour se rendre chez ses patients. Elle a ses chouchous, comme ce couple de vieux qui se chamaille avec la tendresse d’un vieux couple, et il y a aussi des patients difficiles, comme cet homme alcoolique et violent face à qui elle s’est sentie si vulnérable. À chacun, elle prodigue ses soins et un peu plus. Un peu plus, c’est un cœur attentif, qui écoute sans compter son temps, même si ce n’est pas remboursé par la sécurité sociale. Voilà ce qui rend ce métier si exposé, si dur parfois, et surtout si précieux".

Le paradoxe des soins, c'est un ticket en première pour l'ascenseur émotionnel...

L'ouvrage se construit sur une temporalité précise : du samedi au vendredi, une semaine de "roulement", histoire de s'imprégner au mieux du quotidien de cette infirmière libérale qui défend son métier au travers des prises en charge souvent complexes de ses patients à domicile. Nous franchissons avec elle les portes de ces maisons habitées par la maladie, la solitude, mais aussi la joie, l’espérance, l’humour et, comme tous les IDEL le savent, toutes sortes d’animaux ! Il y a certes de la technique, mais...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)