IDEL

IDEL : les négociations conventionnelles reprennent !

Cet article fait partie du dossier:

Pratique avancée

    Précédent Suivant

L’été dernier, les trois syndicats représentatifs des infirmiers libéraux (FNI, Sniil et Convergence Infirmière) sont partis en claquant la porte car ils jugeaient les propositions de l’Assurance maladie simplement inacceptables. Cinq mois après, les négociations reprennent et si les syndicats s’en félicitent, ils restent prudents face à la CNAM.

IDEL : les négociations conventionnelles reprennent !

Cinq mois après avoir quitté la table des négociations conventionnelles, les syndicats se sont retrouvés à nouveau face à l’Assurance maladie avec pour objectif d’avancer sur les points cruciaux.

En juillet dernier, le Syndicat national des Infirmières et Infirmiers Libéraux (Sniil), La Fédération Nationale des Infirmiers (FNI) et Convergence Infirmière ont rompu les négociations conventionnelles estimant que les professionnels qu’ils représentaient valaient mieux que "les propositions au rabais" de l’Assurance maladie.

Après ce départ fracassant et cinq mois de grogne, la communication semble rétablie entre les syndicats et la CNAM. Les négociations ont en effet repris officiellement le 4 décembre. Convergence Infirmière se félicite qu’il y ait eu de véritable échanges…enfin avec la CNAM. Démographie professionnelle, ouverture des dossiers médicaux partagés (DMP) aux infirmiers (cf encadré), dispositifs de régulations, beaucoup de ces sujets ont été examinés et les syndicats constatent des avancées notamment sur le Bilan de Soins Infirmiers (BSI). Nous avons été agréablement surpris par l’apparente volonté d’avancer sur ce dossier et de promouvoir cet outil d’analyse et d’évaluation de la dépendance, explique le syndicat. Apparemment, un groupe de travail sera mis en place mi-janvier pour finaliser l'algorithme de classification des patients dans le cadre de la charge en soins. Le fait que le bilan initial de prise en charge pour les plaies complexes fasse son apparition dans les négociations est un vrai motif de satisfaction. Idem pour la chimiothérapie orale et le traitement des plaies par pression négative (TPN) qui feront prochainement l’objet de groupe de travail.

En revanche, en ce qui concerne l’accompagnement à la prise de médicaments, l’opinion de Convergence Infirmière est plus mitigée car même si une ouverture sur les patients atteints de troubles cognitifs et de maladies neurodégénératives est prévue, une partie des patients de plus de 65 ans sera exclue de la PDA (préparation des doses à administrer). Même sentiment, pour l’accompagnement post-opératoire après un retour précoce à domicile. Si l’Assurance maladie...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)