IDEL

A voir - La vie des gens

par .

    Précédent Suivant

Nous avons accompagné Olivier Ducray et ses "Anges Anonymes" dès le début de l'aventure. Depuis, le film documentaire a trouvé son véritable nom de scène "La vie des gens". ça tombe bien, la sortie en salle est annoncée pour le mercredi 4 mars 2015. Nous avons vu le film à la rédaction, voici ce que nous souhaitons en dire et le partager haut et fort !

la vie des gens

Françoise, une personne rare qui fait et vit son métier d'infirmière libérale avec ce qu'elle est, complètement en phase avec ses valeurs.

Rappelons-le, au début, en 2013,  il y a eu en effet "Les Anges anonymes", un projet de film documentaire d'Olivier Ducray présenté sur la toile en financement participatif... L'idée : filmer une année durant Françoise, infirmière libérale lyonnaise, l'accompagner dans ses tournées, rendre compte de ses rencontres maintes fois renouvelées avec ses patients, témoigner de son travail de soignante mais surtout de "tricoteuse de liens" ; ce lien qui fait la différence et évite d'institutionnaliser des personnes vieillissantes dont le degré de dépendance croit au fil du temps... L'idée a séduit et le projet s'est concrétisé...

A l'automne 2013, le film, produit par Hanna Films et Mitiki, est là et bien là, finalisé, et "Les Anges Anonymes" deviennent "La vie des gens".

Le mercredi 4 mars 2015, le film sera en salle, progressivement dans toute la France. Françoise et sa trottinette, si joliment représentée sur l'affiche du film, illuminera la vie des gens, la vie de ces gens qui lui sont si chers et pour qui, avec humour, gouaille, tendresse et professionnalisme, elle oeuvre au quotidien avec tant de coeur. La bande-annonce du film est accessible sur le site d'allociné, n'hésitez pas à la visionner, à la commenter... et à la partager !

Avec coeur, Françoise, infirmière libérale, est avant tout une "tricoteuse de liens"

Mettre un peu de vie dans un quotidien qui en manque cruellement

affiche du film la vie des gensParce qu'infirmiers.com soutient depuis le début ce film et l'accompagne, nous l'avons vu en "avant-première" et pouvons donc en témoigner. Françoise à trottinette, Françoise à toute vitesse, Françoise qui rit, Françoise qui plaisante... attentive aux autres, impliquée, Françoise l'est toujours. Familière, elle l'est aussi parfois, car les liens avec ses patients sont tissés depuis longtemps. Infirmière libérale est certes son métier mais pas seulement. Elle est aussi fille de substitution, aide à la vie quotidienne, coursière chez le pharmacien, secrétaire pour la prise de rendez-vous chez le coiffeur, dépanneuse de serrure... De ses patients, elle sait presque tout ; pour eux, elle est parfois absolument tout. Et c'est ce qui est à la fois magnifique car magnifié. Qui ne voudrait pas d'une telle personne pour l'accompagner au quotidien quand les besoins en soins sont essentiels. Qui ne souhaiterait pas, même en coup de vent, que Françoise vienne avec son "bonjour" mettre un peu de vie dans un quotidien qui en manque cruellement ? Les personnes qu'elle visite, âgés et malades, ont eu une vie, ils ont beaucoup à en dire pour peu que l'on s'y intéresse. Leurs propos sont souvent directs mais aussi drôles et sensibles. Une belle alchimie pour rendre compte de cette "Vie des gens" !

Olivier Ducray est un homme de détails. Il aime les mettre en perspective comme autant de clés qui comptent... Une chose est certaine, il aime les gens et sa caméra le restitue parfaitement.

Ces petits riens qui font toute la différence, maintes fois répétés, jamais banalisés, toujours adaptés et individualisés, c'est ce qu'Olivier Ducray nous montre avec sensibilité et humanité. En "artiste de l'image", la sobriété du traitement de son sujet n'en est plus que dense. Au rythme des saisons, au gré des notes de guitare qui constituent la très virtuose bande son, Françoise avance et ses patients avec elle. Tous ne vont pas vers la guérison, mais il ne s'agit pas de cela. La vie est si "vive" avec Françoise, les moments de joie si pétillants, et quand les difficultés surviennent, Françoise est là pour les affronter, les partager, avec ses tripes, avec son coeur. C'est assez jouissif de voir "travailler" Françoise, une personne rare qui fait et vit son métier avec ce qu'elle est, complètement en phase avec ses valeurs. Ce qu'Olivier Ducray réussit à nous montrer en 1 heure 30 de temps nous touche et nous émeut : des rencontres en apparence simples mais d’une inestimable richesse. La force de ce film réside dans l'hommage que le réalisateur rend à l'action indicible, au-delà du soin, à ce rôle de lien social, voire affectif, essentiel des infirmiers libéraux et si brillamment mis en lumière.

A vous maintenant de voir "La vie des gens", d'aimer son propos, d'accompagner sa sortie et de le promouvoir bien au-delà de la seule communauté soignante.

Ne doutons pas un instant que "l'avis des gens" qui s'offriront la chance de le visionner sera plus que favorable !

Creative Commons License

Bernadette FABREGASRédactrice en chef Infirmiers.combernadette.fabregas@infirmiers.com @FabregasBern

Retour au sommaire du dossier Anges anonymes

Publicité

Commentaires (0)