PUERICULTRICE

« Formation, exercice : les puéricultrices doivent vraiment évoluer ! »

Cet article fait partie du dossier:

Compétences infirmières

    Précédent Suivant

A la veille de l'ouverture des 40èmes Journées Nationales d'Etudes des Puéricultrices, à l'initiative de  l'Association Nationale des Puéricultrices(teurs) Diplômé(e)s et des Etudiants (ANPDE) qui se dérouleront à Marseille les 17, 18 et 19 juin 2015 Sébastien Colson, président de l'association répond aux questions d'Infirmiers.com. Pour lui, « il est déterminant de montrer et d'affirmer que notre profession de puéricultrice, tout comme les autres professions de l'enfance, est mobilisée dans le développement de ses compétences et ce, dans l'intérêt de la santé de l'enfant et de sa famille. »

Infirmiers.com – Sous quels auspices s'ouvrent, demain à Marseille, vos journées d'études ?

puéricultrice bébé stéthoscope

Les puéricultrices souhaitent être force de proposition dans tous les domaines de la santé de l'enfant et de la famille touchant leur exercice et leur formation.

Sébastien Colson - Près de 900 puéricultrices sont inscrites à ce jour pour la 40ème Edition de nos Journées Nationales d'Etudes des Puéricultrices organisées par l'Association Nationale des Puéricultrices(teurs) Diplômé(e)s et des Etudiants (ANPDE). Un record pour le congrès annuel de la profession qui démontre, une fois encore, la volonté des professionnels à se former, échanger, partager et acquérir de nouvelles compétences. Parmi les six grands thèmes qui seront abordés durant les trois jours en plénière, retenons celui des troubles du comportement de l'enfant et de l'adolescent, en présence, notamment, de Serge Tisseron et de Marcel Rufo, la Santé et l'environnement, les Pratiques innovantes des puéricultrices ou la Recherche en Sciences Infirmières. En parallèle, nous proposons un panel de 28 ateliers, qui affichent quasi complet à ce jour. Notre volonté est de proposer des thèmes qui correspondent à tous les secteurs du métier de puéricultrice, autant sur l'exercice hospitalier que celui en Protection Maternelle et Infantile, en Etablissement d'accueil de jeunes enfants, ou en libéral.

I. C. – D'une année sur l'autre, la question de la réingénierie n'avance pas...  Quelles en sont, selon vous, les raisons ? Plus trivialement, qu'est-ce qui coince ?Sébastien Colson, président de l'ANPDE : "2017 à Paris marquera les 70 ans de la profession. Cela sera aussi la passation de la présidence de l'ANPDE… Avis aux amateurs !" S. C. - La réponse à cette question, malheureusement, nous ne l'avons pas. Le signe plutôt positif, c'est que le ministère des Affaires Sociales, de la...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)