EN BREF

Covid-19 : hausse du nombre de cas et de la pression hospitalière

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant

En semaine 45 (du 8 au 14 novembre), la circulation du SARS-CoV-2 s’est intensifiée sur le territoire métropolitain et l’augmentation des nouvelles hospitalisations s’est confirmée, a indiqué Santé Publique France dans son point épidémiologique du 18 novembre. Le taux d’incidence marque ainsi une hausse de 38 % par rapport à la semaine précédente dans toutes les régions de la métropole (125 cas pour 100 000 habitants contre 90 en semaine 44), et plus de 10 000 cas sont diagnostiqués en moyenne par jour. En Outre-Mer, la situation demeure également précaire, la Réunion enregistrant notamment un taux d’incidence équivalent à 195 cas pour 100 000 habitants (+63 %). En découle une augmentation de la pression hospitalière, nouvelles hospitalisations (2 143) et entrées en soins critiques (507) enregistrant une hausse de 15 % et 11 % respectivement sur les 7 derniers jours. Dans le contexte épidémique actuel, il est primordial d’encourager la vaccination ainsi que l’administration du rappel chez les personnes éligibles, martèle l’Agence, faisant écho au récent rapport de la DREES sur la proportion, majoritaire, que représentent les non-vaccinés dans les admissions en hôpital pour cause de Covid-19 et alors que plusieurs pays d’Europe (Autriche, Allemagne) ont choisi d’imposer des mesures de restriction spécifiques (exclusion de certains lieux publics, confinement…) aux populations qui ne seraient pas vaccinées. Une initiative qu’Emmanuel Macron, qui a récemment imposé le rappel vaccinal aux plus de 65 ans, ne juge pas nécessaire en France dans les colonnes de La Voix du Nord, du fait de l'instauration du pass sanitaire. Selon Santé Publique France, au 16 novembre, 75,2 % de la population française avait reçu un schéma vaccinal complet, et 7,2 % avait effectué son rappel vaccinal.

Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

Publicité

Commentaires (0)