GRANDS DOSSIERS

Quand l'émotionnel fait oublier à l'infirmière les bonnes pratiques…

Cet article fait partie du dossier :

Hygiène hospitalière

    Précédent Suivant

Stella, étudiante en soins infirmiers à Saint-Etienne, nous livre une analyse de situation vécue lors de son premier stage ; une situation d'hygiène observée dans un Ehpad. Alors qu'une infirmière réalise un soin sur une patiente, la situation prend une tournure urgente. Témoin de la scène, Stella va se poser une question : une situation de soin émotionnellement intense peut-elle réduire l’objectivité du soignant, l'exposant alors à des risques potentiels sur sa santé ? Toujours bien vu…

« L'étonnement » ou comment des étudiants en soins infirmiers racontent leurs premiers questionnements en stage

Formatrices dans un institut de formation en soins infirmiers Croix-Rouge à Saint-Etienne, Pascale Brisse et Zohra Messaoudi ont demandé à leurs étudiants de 1ere année, dans le cadre de l'unité d'enseignement « Hygiène et infectiologie », de réaliser une analyse de situation à partir d'un « étonnement » vécu lors de leur premier stage. Dans la continuité des trois premiers textes que nous avons publiés en 2015, textes jugés parmi les plus pertinents par leurs enseignantes, voici une nouvelle série qui sera déployée lors des prochains mois. Après les témoignages d'Emeline (Confort du patient versus protection du soignant…) et de Thomas (Données patient et risque infectieux : un classeur en question…), puis celui de Ghalia (Tenue or not tenue… that is the question !). Voici le dernier de la série, l'étonnement de Stella. Merci pour ce partage, il serait en effet dommage que ces riches réflexions de profanes restent anecdotiques.

Description de la situation

Le soin, ce travail, au-delà des aptitudes techniques, qui nécessite une forme de mobilisation affective

Lors de mon premier stage, au sein d’un EHPAD, étudiante infirmière en 1ère année, l’infirmière P. du poste du matin devait, suivant le planning de soin du jour, enlever les points de suture d’une résidente suite à la mise en place d’une PTH (prothèse totale de hanche). L’infirmière P, expérimentée, exerçait depuis 10 ans dans cet établissement. Elle me proposa de l’accompagner. Cette patiente que nous appellerons Josette1 est atteinte de troubles cognitifs et...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (1)

binoute1

Avatar de l'utilisateur

584 commentaires

#1

bravo

Je crois que c'est la 1e fois que je trouve un écrit de questionnement plutôt pertinent.