AU COEUR DU METIER

Infirmier(e) de pratique avancée : de quoi parle-t-on ?

Cet article fait partie du dossier:

Compétences infirmières

    Précédent Suivant

Les réalités du contexte sanitaire aux niveaux international et national sont bien identifiées et nécessitent des transformations majeures des modèles professionnels. Les infirmier(e)s sont bien évidemment concerné(e)s et s'impliquent d'ores et déjà dans de nouveaux modèles qui s'appuient sur de nouvelles formations. Marisol Touraine les a elle-même évoquées lors du Salon infirmier 2013 : les infirmier(s) de pratique avancée, quelque 80 aujourd'hui en France, sont sans aucun doute un des leviers de changement pour améliorer la qualité des soins… Explications.

équipe soignants hôpital

Un peu plus de leadership aiderait à asseoir la place des infirmières de pratiques avancées.

Pratique avancée, collaboration, coopération, infirmière clinicienne, nouveaux métiers, délégation de tâches… Beaucoup de mots sont utilisés pour tenter de répondre à un nouveau défi sanitaire : faire mieux avec moins de médecins, moins d’argent, plus de malades, plus de complexité des besoins en santé, des exigences de qualité, d’égalité d’accès aux soins et de transparence… Seulement de quoi parle-t-on exactement ? Il est donc nécessaire de clarifier ce concept de pratique avancée pour l’adapter au paysage sanitaire français.

La profession infirmière

La France est entrée dans le processus Licence-Master-Doctorat (LMD) en 2009 ce qui a permis de créer une filière universitaire dédiée aux sciences infirmières. La formation initiale permet l’obtention  d’un diplôme professionnel d’exercice (délivré par le Ministère de la santé) et d’un grade universitaire Licence (délivré par le Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche)1.Le grade Licence du diplôme infirmier ouvre la...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (4)

quichou13

Avatar de l'utilisateur

72 commentaires

#4

rectificatif

pour répondre à nico1: absolument! un IADE est bien un IPA dans sa pratique, tout comme un ibode ou un ipde...ou d'autres professionnels exerçant selon ces mêmes principes. Le début de l’article n'est pas une erreur puisqu'il y est dit que la reconnaissance est en cours. Et IADE/ grade master sera attribué aux futurs IADE, pas encore pour ceux déjà diplômés..."La masterisation des professionnels déjà diplômés n’est pas prévue par le texte, malgré la demande des professionnels. " snpi, 31/07/12.
Et le but de l'assoc sera aussi de faire reconnaître tous les ide qui exercent déjà en PA à cette appellation.. Via des passerelles ou VAE... Mais charité bien ordonnée, il faut que les IPA masters SCI le soient déjà.

Quant aux 2 autres commentaires , je n'entrerai pas dans une polémique stérile. Merci toutefois d'avoir pris la peine de lire et commenter, et c'est très sincère!

Utilisateur supprimé

Avatar de l'utilisateur

494 commentaires

#3

(Se) convaincre ou (se) rassurer ?

Un article qui fait suite à une question/réponse de nos cousines d'Amérique...

http://oriimcq.oiiq.org/volume-03-numero-01/cliniquement-votre

En parallèle,on peut mettre en lumière les inquiétudes de nos collègues IPA de GB dont l'ordre (comme celui d'ici) ne sert strictement à rien.

Ce "downbanding" trouve déjà des échos ici...

http://www.espaceinfirmier.fr/actualites/au-jour-le-jour/articles-d-actualite/140120-royaume-uni-des-infirmieres-discount.html#.UuAFHnlEqX0

Ce dont on a besoin, c'est d'abord d'IDE en SG et des 3 spécialités comme dit plus avant.

loulic

Avatar de l'utilisateur

259 commentaires

#2

c'est dommage ...

... de commencer un article par des erreurs aussi énormes. A moins que ce ne soit simplement du méris ? Ou de l'ignorance ? Dommage pour quelq'un qui se plaint qu'on méconnaisse son rôle.

Aux remarques de Nico1 je rajoute : "Le grade Licence du diplôme infirmier ouvre la perspective d’une spécialisation (IBODE, IPDE, IADE), de l’actualisation des connaissances par des formations spécifiques courtes (diabète, cicatrisation, douleur, …), longues (obtention de certificats en consultation infirmière, clinicienne, éducation thérapeutique, stomathérapeute, hygiéniste, …), universitaires (DU, DIU, CEU…) ou diplômantes (cadre de santé formateur ou management)." ...

Et bien non ce n'est pas le grade licence qui ouvre ces possibilités mais le DEI. Les infirmiers diplômés d'avant 2012 n'ayant pas ce fameux grade licence.

pour le reste on est bien content de toutes les perspectives offertes par ces super IPA. Ca va être géniale quand il y aura déjà des INFIRMIERES en nombre suffisant dans les services.

nico1

Avatar de l'utilisateur

13 commentaires

#1

Sources

- "A noter que les trois spécialités précitées sont toujours en négociation pour obtenir une passerelle vers le grade master" à savoir IADE, IBODE, IPDE

- " https://www.infirmiers.com/forum/le-grade-master-acquis-pour-les-iade-t123420.html " selon un arrété au JO du 29 juillet 2012

Voila, voila.......

En plus, c'est marrant, la définition consensuelle de l'IPA selon le CII en 2008 me parait transposable à l'IADE. Suis-je IPA ? (Ce qui monterait le nombre d'IPA en france à grosso modo 9000 ?)