Intérêt de l’hypnose dans la pratique infirmière

Cet article fait partie du dossier:

Compétences infirmières

    Précédent Suivant

La pratique infirmière est une pratique qui utilise des informations, issues de la recherche en soins infirmiers et d’études systématiques, permettant d’identifier les déterminants et facteurs qui influencent les besoins de santé et de soins ainsi que des interventions qui s’avèrent les plus efficaces pour y remédier dans un contexte et un ensemble des patients donnés. Etant classée dans les méthodes psychocorporelles, l’hypnose s’inscrit naturellement dans le champ de compétence propre de l’infirmière, et ce après avoir suivi une formation adaptée.

Apprendre l'hypnose c’est apprendre à accepter toutes les solutions apportées par le patient, y compris et surtout celles qui ne rentrent pas dans un cadre formalisé soignant.

L’hypnose est un processus actif qui peut stimuler le désir et/ou renforcer la volonté propre du patient et qui ne peut jamais aller à l'encontre de celle-ci. C’est un phénomène naturel qui peut survenir spontanément dans un contexte particulier. L’induction hypnotique peut se faire par un discours monotone et répétitif, ce qui crée un état de carence sensorielle où la réalité extérieure peut se mêler à la réalité intérieure, ce qui, en créant une confusion, peut augmenter la suggestibilité et favoriser ainsi un changement.

L’être humain bio-psycho-social est constitué d’un corps et d’un esprit. Ne s’occuper que du corps n’est pas suffisant. Avoir de l’écoute ne l’est pas non plus. Il est nécessaire de relier les deux, sans interprétation ni jugement. En prenant le temps de comprendre ce que peut vivre une personne cela permet d’avoir une relation infirmier-patient plus riche, dans la confiance et le respect mutuel. Le patient se sent entendu et avoir une personne en face qui prend en compte ce qu’il dit est capital.

Apprendre l’hypnose :c’est réapprendre à écouter, à accepter tout ce que le patient apporte ; c’est apprendre à utiliser le moins bon pour le rendre bien mieux ; c’est valoriser le positif oublié pour développer les capacités d’adaptation et d’évolution présentes en chacun de nous ; c’est réapprendre à observer et à être attentif aux mots utilisés et au comportement. Les mots utilisés sont importants : je suis cancéreux, je suis...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)