COOPERATION

Premier bilan sur la création des communautés professionnelles territoriales de santé

Dernièrement, un premier point d’étape a été dressé concernant la stratégie de transformation du système de santé. Dans la liste des progressions figure la création des communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS) où les acteurs concernés semblent avoir mis un "coup d’accélérateur".

Premier bilan sur la création des communautés professionnels territoriales de santé

L’organisation sous forme de CPTS semble enfin décoller sur les territoires

Un des principaux changements de la stratégie nationale de transformation du système de santé auquel semble tenir particulièrement le gouvernement serait l’organisation des professionnels de santé libéraux en communautés professionnelles territoriales de santé ou CPTS. C’est pourquoi la ministre s’est récemment félicitée de la progression du nombre de projet en la matière : ceux-ci ont augmenté de 25% entre décembre 2018 et avril 2019. Des dynamiques de mobilisation et de coopération se sont nouées, avec les élus locaux et les professionnels de santé pour mettre en oeuvre ce plan par des réponses adaptées aux réalités de chaque territoire. Ces dynamiques, impulsées et animées au quotidien par les Agences Régionales de Santé (ARS) ont déjà permis d’enregistrer de premiers progrès sur le terrain, souligne Agnès Buzyn. Selon elle, la réforme Ma Santé 2022 a donné un nouvel élan au plan d’égal accès aux soins, en accélérant le déploiement de certains outils notamment des CPTS.

Un projet de coopération entre les professionnels de ville

Les CPTS ont pour but d’inciter les professionnels de santé situés dans un même territoire à collaborer pour répondre aux besoins de la population et optimiser la coopération avec les hôpitaux et les Ehpad dans une logique de responsabilité collective. Ainsi, les ARS s’organiseraient pour accompagner l’émergence de ces projets, d’après le ministère des Solidarités et de la Santé. Cette aide se matérialiserait notamment via un soutien financier en faveur des Unions Régionales des Professionnels de Santé (URPS) en ciblant les territoires fragiles.

CPTS

Un cadre de financement pérenne pour consolider les projets en cours

Des négociations conventionnelles sont en cours afin de poser un cadre de financement sur le long terme. Les CPTS seront donc soutenues financièrement dans l’organisation et la réalisation de certaines missions comme les soins non programmés ou la garantie d’un médecin traitant, ce qui permettra de consolider la dynamique engagée. En effet, à l’heure actuelle 280 projets de CPTS ont été répertoriés à degré de maturité divers. Parmi eux, 75 reçoivent déjà un soutien de l’ARS. Un chiffre en nette progression par rapport aux précédents recensements de juin et décembre 2018. Plus précisément, le nombre de projets soutenus a été multiplié par quatre depuis juin 2018.

Le pari serait de faire confiance aux acteurs locaux pour construire des solutions nouvellesMa santé 2022 fait le pari d’un changement délibéré de méthode pour construire des réponses adaptées territoire par territoire. Pour l’instant, l’organisation de ces communautés demeure très théorique mais qu’en est-il de la pratique ? Les professionnels engagés nous le diront

Creative Commons License

Journaliste infirmiers.com roxane.curtet@infirmiers.com  @roxane0706

Publicité

Commentaires (0)