IDEL

Vidéo - "Manifester semble devenu inutile, alors pourquoi ne pas écrire… ?"

par .

Peggy est infirmière libérale à La Varenne Saint-Hilaire dans le Val de Marne (94). Pour exprimer les difficultés de son métier, elle écrit régulièrement des « brèves de vies ordinaires », du vécu, des expériences... Aujourd'hui, elle publie un livre intitulé « Les petites histoires de Mademoiselle Peggy ». Une façon de faire connaître au grand public ce qu'est la vie d'une infirmière libérale...

« Plus qu'un hobby, c'est un besoin ». C'est ainsi que Peggy décrit sa passion pour l'écriture. Infirmière libérale depuis 11 ans, elle exerce en région parisienne où elle a grandi. Avec certains de ses patients, elle partage une longue histoire riche de joies, de peines, de rires… tout ce qu'il y a de plus « ordinaire » et qui fait la vie de tous les jours (ou presque). « On côtoie la souffrance et la maladie du lever au coucher. Écrire est pour moi une façon d'exorciser cette douleur. Ce besoin s'est accentué lorsque je travaillais en réanimation et aux urgences. Et quand je me suis installée en libéral, les histoires à raconter se sont multipliées ». Dans ses anecdotes, Peggy aborde tout sans jamais rien inventer : l'humain, la mort, la vie, la perte… Des sujets qui font le quotidien de la profession infirmière.

Mais l'IDEL met aussi sa plume au profit d'une cause qui la concerne particulièrement : l'amélioration des conditions d'exercice des infirmiers. Elle est en effet à l'origine du « Manifeste des 600 000 » publié il y a quelques semaines et qui a beaucoup fait parler de lui dans les médias et sur les réseaux sociaux. Pour le mettre au point, j'ai pensé que c'était mieux de s'y mettre à plusieurs pour parler au nom du plus grand nombre. C'est donc spontanément que Peggy a contacté d'autres infirmières blogueuses comme elle. Avec Corinne Régulaire, alias la « Seringue atomique », « la petite infirmière dans la prairie » et  Charline connue sous le pseudo de « C'est l'infirmière », nous avons des personnalités différentes et sommes confrontées à des problématiques propres à notre lieu d'exercice. Et l'idée était de mobiliser la communauté infirmière en écrivant des textes emblématiques dans lesquels chacun s'y retrouverait : l'étudiant en soins infirmiers, l'IDEL, l'infirmière hospitalière. Car pour Peggy, les politiques sont devenus insensibles à la douleur et au malaise des infirmiers et descendre dans la rue semble aujourd'hui inutile. Décrire ce que nous vivons et soumettre ces textes aux personnes qui nous côtoient, les patients, nos proches... pourrait les sensibiliser, les rallier à notre cause et alarmer (enfin) nos tutelles. En attendant,Les petites histoires de Mademoiselle Peggy l'auteure des « Petites histoires de Mademoiselle Peggy » compte bien faire connaître un peu plus sa profession au grand public pour que tous sache enfin ce qu'est réellement la vie d'une infirmière...

Séance de dédicace

Peggy d'Hahier dédicacera son livre le 25 février 2017 à partir de 15 h à la librairie L’Éclectique au 93 rue du Bac à La Varenne Saint-Hilaire (94210).

D'Hahier, P., Les petites histoires de Mademoiselle Peggy, Digobar, février 2017, 12 €.

Creative Commons License

Gwen HIGHT  Journaliste Infirmiers.comgwenaelle.hight@infirmiers.com@gwenhight