GRANDS DOSSIERS

Ce que les infirmiers attendent du prochain ministre de la santé...

par .

Cet article fait partie du dossier :

Présidentielles

    Précédent Suivant

Dans l'attente du scrutin final de la Présidentielle 2017, la profession infirmière attend aussi beaucoup de celui ou celle qui succèdera à Marisol Touraine, l'actuelle ministre des Affaires sociales et de la Santé. En effet, le dernier quinquenat - celui du Président Hollande - laisse la profession amère, regrettant que ses préoccupations pourtant plus que légitimes, notamment en termes d'amélioration de conditions de travail, n'aient pas trouvé plus de réponses concrètes auprès de la locataire de l'Avenue de Ségur. Si la thématique « santé » n'a pas été vraiment au coeur de la campagne présidentielle, une urgence demeure : soigner la santé c'est aussi - et avant tout - soigner les soignants. Le prochain ministre des Affaires sociales et de la Santé devra en prendre rapidement la mesure.

mystère, interrogation

La nomination du prochain Gouvernement et plus précisément de celle ou celui qui sera nommé ministre de la Santé suscite de très nombreuses attentes.

Rappelons-le, à l'occasion de la campagne des Présidentielles 2017, les Français ont exprimé leurs fortes préoccupations vis-vis du modèle de protection sociale et d'accès aux soins, un modèle qu'ils souhaitent voir demeurer mais aussi évoluer avec notamment plus d'équité et de sécurité. De leur côté, les candidats ont chacun égréné leur programme en la matière avec, à l'arrivée, des inventaires à la Prévert et des mots divers et variés qui laissent augurer du meilleur comme du pire : révolution, suppression, recrutement, fonctionnaires, revalorisation, changements, arbitrage, rationnalisation, remboursements, survie, hôpitaux, fonction publique…

Le prochain ministre de la santé sera-t-il providentiel pour la profession infirmière ?

La profession infirmière s'est engagée fortement dans la campagne, souhaitant faire entendre sa voix auprès des candidats afin de peser dans le débat présidentiel et (re)donner au prochain ministre des Affaires sociales et de la Santé les pistes d'améliorations attendues durant le prochain quinquenat. Personne ne sait encore qui il sera et les questions demeurent : homme ou femme ? Technocrate ou professionnel de santé ? - les deux n'étant pas incompatible on le sait bien - Plus attentif au bilan comptable qu'au bilan RH ?...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (2)

binoute1

Avatar de l'utilisateur

603 commentaires

#2

même avis

que Skerik.

Il faut avoir des objectifs réalistes.
au moins ça évitera de tomber de trop haut.

Skerik

Avatar de l'utilisateur

7 commentaires

#1

Du respect

Autre chose que du mépris, ça sera déjà une belle avancée.